INTERNATIONAL

Fusillade à l'Empire State Building à New York (VIDÉO, PHOTOS)

24/08/2012 09:37 EDT | Actualisé 24/10/2012 05:12 EDT

NEW YORK (AFP) - Une fusillade a fait vendredi matin deux morts et neuf blessés à New York près de l'Empire State Building, l'un des monuments les plus touristiques de la ville, selon la police et les médias locaux.

La presse locale faisait état d'un bilan variant de huit à dix blessés. Une passante a été tuée, ainsi que l'auteur des coups de feu, selon la chaîne de télévision NY1. Selon le maire Michael Bloomberg, la fusillade a fait deux morts et neuf blessés.

Le tireur est Jeffrey Johnson, 53 ans.

"De ce que je sais, il y a un mort et six civils blessés", a indiqué un policier sur place à l'AFP.

Un porte-parole du FBI, J. Peter Donald, a précisé que rien ne permettait d'accréditer la piste du terrorisme à ce stade.

Selon les premiers témoignages, il s'agirait d'une dispute entre deux employés qui aurait mal tourné. L'auteur des coups de feu aurait été récemment renvoyé de son travail et serait revenu se venger. Selon le New York Post, l'homme assassiné était l'ex-patron du tireur.

L'Empire State Building attire des milliers de touristes qui se pressent chaque jour dans ce secteur du quartier de Midtown.

Les 33e et 34e rues ont été immédiatement fermées par la police autour du lieu de la fusillade, dans le secteur de la 5e avenue, créant de gigantesques embouteillages.

La fusillade, à l'heure où des milliers de New-Yorkais se rendent au travail, a provoqué la panique dans le quartier.

"J'ai eu peur, je tremblais. J'ai eu de la chance", a raconté sur place à l'AFP une témoin de la scène, Rebecca Fox. "J'ai vu une femme couverte de sang. Une autre a été évacuée par ambulance".

"L'homme qui a tiré était étendu sur le sol", a-t-elle ajouté, en soulignant que le sol était plein de sang.

La Maison Blanche a indiqué que le président Barack Obama suivait la situation. "Le président a été mis au courant de la fusillade peu après 09H30, par son conseiller en sécurité intérieure, John Brennan. Il continuera à recevoir des informations" à ce sujet, a précisé un responsable de la présidence américaine sous couvert de l'anonymat.

Un bon résumé Storify de la fusillade ici.

Voici le blogue en direct de nos collègues américains :

INOLTRE SU HUFFPOST

Fusillade à New York