NOUVELLES

Dopage - Lance Armstrong en sept dates

24/08/2012 11:57 EDT | Actualisé 24/10/2012 05:12 EDT

Lance Armstrong, qui va perdre ses sept victoires dans le Tour de France selon l'annonce vendredi de l'Agence antidopage américaine (Usada), en sept dates:

18 septembre 1971: naissance à Dallas. Son père dont il ne porte pas le nom (Gunderson) quitte très tôt le domicile familial. Il grandit auprès de sa mère (Linda) et de son beau-père (Terry Armstrong) qui l'élève très durement.

11 juillet 1993: à moins de 21 ans, le Texan d'Austin, qui est passé professionnel après les JO de Barcelone l'été précédent, se révèle pleinement en gagnant l'étape de Verdun dans le Tour de France, sous le maillot de Motorola. Le mois suivant, il enlève le Championnat du monde, sous la pluie, à Oslo.

21 juillet 1995: trois jours après le décès accidentel de son coéquipier italien Fabio Casartelli, il remporte l'étape de Limoges dans le Tour de France 1995. L'image d'Armstrong un doigt pointé vers le ciel fait le tour du monde.

2 octobre 1996: après avoir signé pour l'équipe française Cofidis, il découvre qu'il souffre d'un cancer des testicules avec extension à l'abdomen. Après un traitement de choc, il passe une saison blanche en 1997 mais renoue l'année suivante avec la compétition, sous les couleurs de l'équipe US Postal.

3 juillet 1999: le Texan remporte le prologue du Tour de France au Puy du Fou et endosse le premier de ses 83 maillots jaunes. Il entame cette année-là le début d'une implacable domination dans une course à laquelle il consacrera tous ses efforts au long d'un septennat controversé (7 victoires), marqué par des soupçons sans fin bien qu'il n'ait jamais été sanctionné pour contrôle antidopage positif.

9 septembre 2008: après trois ans d'arrêt, il décide de retourner dans le peloton la saison suivante. S'il ne gagne pas, il se classe troisième du Tour 2009, après une lutte intestine dans l'équipe Astana avec l'Espagnol Alberto Contador, mais ne peut faire mieux que 23e de l'édition suivante, lors de sa 13e et dernière participation. Suite aux accusations de son ex-coéquipier Floyd Landis, il fait l'objet d'une enquête fédérale qui finira par être abandonnée en février 2012.

20 août 2012: Armstrong, qui a raccroché définitivement le vélo au début de la saison 2011 pour se consacrer au triathlon, son sport d'origine, voit sa plainte contre l'agence antidopage américaine rejetée par le tribunal fédéral d'Austin. Trois jours plus tard, il annonce qu'il jette l'éponge et veut tourner la page: "Je ne m'occuperai plus de cette question, quelles qu'en soient les conséquences."

jm/gf/smr

PLUS:afp