Huffpost Canada Quebec

Dépôt tardif du cadre financier du PQ: un manque de respect des électeurs, juge Charest

Publication: Mis à jour:
Au 24e jour de la campagne, Jean Charest parle agroalimentaire
Au 24e jour de la campagne, Jean Charest parle agroalimentaire

Le chef libéral Jean Charest a choisi comme cadre une exploitation agricole de St-Hyacinthe, vendredi matin, au 24e jour de la campagne, pour présenter ses engagements en matière d'agroalimentaire, mais il a surtout profité de l'occasion pour décocher quelques flèches à ses adversaires.

Appelé à commenter le dépôt en après-midi du cadre financier du Parti québécois, le chef libéral a eu recours à la dérision, critiquant ce qu'il qualifie d'attitude irresponsable de la chef péquiste :« Bonne chance à Mme Marois, j'espère qu'elle aura plus de chance avec son cadre financier qu'avec sa stratégie référendaire. À mon avis, c'est un manque de respect de ne pas avoir déposé ce cadre avant qu'on puisse en débattre ».

« Québec solidaire l'a fait. Comment se fait-il que le Parti québécois a tant tardé? » — Jean Charest

Jean Charest ajoute que Pauline Marois est en compétition avec François Legault, chef de la Coalition avenir Québec, pour « celui qui dépensera le plus ».

Aide à l'agroalimentaire

Évoquant le secteur comme un domaine névralgique, représentant, dit-il, une grande partie de l'économie, mais aussi « de notre mode de vie », Jean Charest a entre autres annoncé la reconduction du plan de la relève agricole pour lequel Québec investit 10 millions de dollars sur 5 ans.

Cette mesure s'ajoute à l'engagement énoncé le 13 août dernier quant à l'exonération fiscale d'impôts sur les gains en capital lors d'un transfert familial d'une entreprise agricole. Elle passera de 750 000 $ à 1 million de dollars, un engagement qui vise également à soutenir la relève agricole.

Par ailleurs, un gouvernement libéral réélu investirait 15 millions de dollars sur 5 ans d'argent frais pour promouvoir le réseau de marchés publics.

Pour soutenir le développement du secteur de la transformation alimentaire par l'achat d'équipements et l'appui de services d'experts, un gouvernement libéral bonifierait également de 13 millions de dollars sur trois ans le budget annuel destiné à cette fin.

On investirait 6 millions de dollars supplémentaires sur trois ans afin de soutenir la compétitivité des pêches et de l'aquaculture commerciales, principalement l'innovation et la commercialisation dans le secteur de la transformation des produits marins.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Le face-à-face entre Jean Charest et Pauline Marois
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Cadre financier : Jean Charest joue la carte de la rigueur | Élections ...

Jean Charest présente son cadre financier

Le PQ dévoile son cadre financier

Le «cadre financier caché du PQ»

Charest et Legault présentent leur cadre financier; Marois préfère ...

Avantage: Marois|Richard Therrien

Pauline Marois veut limiter les dépenses

Hydro-Québec : Legault relance les hostilités avec Marois

Les libéraux dévoilent le «cadre financier caché du PQ»

Le nationalisme économique au menu avec le PQ et la CAQ

Tarifs d'Hydro-Québec : le PQ promet le gel

Legault «irresponsable»

Charest mise sur l'économie

Legault impose sa vision