NOUVELLES

Affaire Armstrong: victime d'un "procès injuste", estime Johann Bruyneel

24/08/2012 06:53 EDT | Actualisé 24/10/2012 05:12 EDT

Lance Armstrong a subi un "procès injuste", estime vendredi son ancien directeur sportif Johann Bruyneel, après l'annonce de la radiation à vie de l'Américain pour dopage par l'Agence américaine antidopage (Usada) qui va aussi lui retirer ses sept victoires dans le Tour de France.

"Aujourd'hui, je suis déçu pour Lance et pour le cyclisme en général, que les choses aient atteint un tel point que Lance en ait assez et ne souhaite plus participer à la campagne de l'Usada contre lui. Lance n'a jamais abandonné un combat juste dans sa vie, donc sa décision montre à quel point ce procès a été injuste", déclare le Belge, ami personnel d'Armstrong.

Tout en réaffirmant son innocence, Armstrong a renoncé jeudi soir à poursuivre son bras-de-fer juridique avec l'Usada qui l'accuse de s'être dopé lors de la période de ses victoires sur le Tour (1999-2005). Dans la foulée, l'agence a annoncé sa radiation à vie du cyclisme et l'annulation de ses résultats depuis 1998.

Bruyneel, ancien directeur sportif de l'US Postal et Discovery Channel, est lui-même accusé par l'Usada d'avoir pris part à un système de dopage organisé au sein des équipes avec lesquelles Lance Armstrong a remporté ses sept Tours de France.

"J'espère qu'il sera bientôt établi que la procédure ouverte par l'Usada contre moi n'aurait jamais dû aller aussi loin. Etant donné la nature sensible des procédures juridiques, on m'a déconseillé de faire davantage de commentaires à ce stade", ajoute le Belge.

Actuellement directeur sportif chez RadioShack, il a décliné sa participation au dernier Tour de France à cause de cette procédure.

bur-gf/pd

PLUS:afp