NOUVELLES

Violences lors d'un festival en Tunisie: quatre salafistes libérés (médias)

23/08/2012 06:47 EDT | Actualisé 23/10/2012 05:12 EDT

Quatre militants de la mouvance salafiste tunisienne arrêtés la semaine dernière lors d'une attaque de fondamentalistes contre un festival culturel à Bizerte (nord) ont été remis en liberté, ont annoncé les médias tunisiens dans la nuit de mercredi à jeudi.

Les quatre hommes ont été remis en liberté par le juge d'instruction à l'issue d'une confrontation avec des victimes de ces violences, ont rapporté notamment les radios Kalima et Mosaïque.

Cinq personnes avaient été blessées le 16 août lorsque quelque 200 militants salafistes, armés de sabres et de bâtons, ont attaqué une manifestation culturelle organisée dans le cadre de la journée d'Al-Aqsa.

La police, selon les victimes, avait mis plus d'une heure à intervenir, interpellant quatre assaillants présumés.

Ils protestaient contre la présence et les déclarations en faveur du pouvoir en Syrie du Libanais Samir Kantar, un militant du Front de libération de Palestine (FLP) qui a passé près de trente ans dans les prisons israéliennes avant d'être libéré en 2008 dans la cadre d'un échange avec le mouvement libanais chiite Hezbollah.

Artistes et ONG ont dénoncé la recrudescence des attaques de groupes salafistes contre des évènements culturels. Ainsi, un concert et un spectacle comique ont dû être annulés la même semaine et deux festivals prévus en juillet et en août n'ont pas eu lieu en raison de menaces de militants radicaux.

L'opposition tunisienne et des représentants de la société civile accusent le gouvernement dominé par le parti islamiste Ennahda de manquer de fermeté voire de complaisance envers les salafistes.

alf/feb

PLUS:afp