NOUVELLES

Shell veut du pétrole et non du gaz naturel au large de la Nouvelle-Écosse

23/08/2012 03:27 EDT | Actualisé 23/10/2012 05:12 EDT

HALIFAX - La société pétrolière Shell Canada (TSX:SHC) pourrait revoir ses projets si son initiative de prospection en eau profonde au large de la côte sud-ouest de la Nouvelle-Écosse donne lieu à la découverte d'un gisement de gaz naturel et non de pétrole.

Le responsable du projet de prospection en eau profonde en Nouvelle-Écosse de Shell, Erik Goodwin, a indiqué que l'objectif de l'entreprise était de trouver du pétrole dans quatre secteurs en eau profonde situés à quelque 200 kilomètres de la côte sud-ouest de la Nouvelle-Écosse.

M. Goodwin a affirmé qu'il serait très difficile pour la compagnie de Calgary de tirer profit de l'exploitation du gaz naturel en Nouvelle-Écosse.

La société a conclu une entente de prospection pétrolière de six ans grâce à la plus importante soumission du genre dans la région du Canada atlantique.

M. Goodwin a indiqué que Shell entendait ouvrir un petit bureau à Halifax, en janvier, et commencer le forage de puits d'exploration en 2015.

Contrairement à Terre-Neuve-et-Labrador, dont les finances ont été redressées par les richesses naturelles en mer, la Nouvelle-Écosse compte une industrie pétrolière relativement petite ayant connu des ennuis.

PLUS:pc