NOUVELLES

Sean Whyte donne une victoire de 31-29 aux Alouettes, sur le dernier jeu du match

23/08/2012 10:29 EDT | Actualisé 23/10/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le placement de Sean Whyte sur le tout dernier jeu du match a permis aux Alouettes de Montréal de souligner de belle façon le 40e anniversaire de leur quart Anthony Calvillo, jeudi, avec un gain de 31-29 aux dépens des Tiger-Cats de Hamilton.

Luca Congi venait tout juste de donner une avance de 29-28 aux visiteurs avec 1:22 à faire à l'aide de son cinquième placement de la rencontre, long de 47 verges. Mais le quart des locaux a ravi les 22 140 spectateurs du stade Percival-Molson en menant les siens jusqu'à la ligne de 30 des TiCats. Whyte a réussi son troisième placement du match sur une distance de 37 verges pour procurer une victoire in extremis aux siens.

«J'ai quand même ressenti quelques papillons, mais je n'étais pas trop nerveux, a déclaré Whyte dans le vestiaire. Je me suis dit que je réussis ces bottés tout le temps, alors j'ai baissé la tête et j'ai relaxé mon corps. La remise et la tenue de ballon étaient parfaites, alors ça facilite la tâche.»

S.J. Green, Adrian McPherson et Brandon Whitaker ont marqué les touchés des Alouettes (5-3), qui ont remporté un troisième match d'affilée pour se hisser momentanément en tête de la section Est. Chris Williams et Avon Cobourne ont marqué les majeurs des Tiger-Cats (3-5).

Tous les yeux étaient tournés vers Calvillo, et de nouveau, le quart montréalais a été à la hauteur. Il a complété 25 de ses 36 passes pour des gains de 329 verges et une passe de touché C'est le septième match consécutif que Calvillo obtient 300 verges ou plus. Il s'agit de sa 18e victoire en 21 matchs à domicile contre Hamilton, une 15e d'affilée.

Question de mettre un point d'exclamation sur cette soirée, Calvillo s'est permis de franchir un autre échelon dans le Grand Livre des records des quarts professionnels quand il a rejoint Green dans la zone des buts pour ramener les Alouettes à 10-8 au deuxième quart. Il s'agissait de sa 436e passe de touché en carrière, ce qui lui permet d'occuper seul le deuxième rang à ce chapitre devant Warren Moon. Brett Favre a une confortable avance en tête, avec 508.

«Je ne le savais même pas, a admis le quarantenaire après le match. Nous avons passé par tant d'étapes l'an dernier, toutes plus documentées les unes que les autres, que celle-ci s'est faufilée sans qu'on ne la voit trop venir. J'étais seulement concentré sur le match. Et puis les records sont faits pour être battus. Ceux que j'abaisse le seront sûrement plus tard à leur tour.»

Lent départ

Tandis que les deux équipes nous avaient offert un match explosif lors de leur premier duel — un gain de 39-24 des TiCats —, la première demie a donné lieu à du jeu décousu, les défenses se mettant davantage en évidence. Le premier quart s'est d'ailleurs terminé 3-1 en faveur des visiteurs.

Ce n'est pas l'attaque qui a été responsable du premier majeur de la rencontre: Williams a retourné le dégagement de Whyte sur 70 verges pour porter la marque à 10-1. C'est la quatrième fois cette saison qu'il joue le tour aux unités spéciales adverses. Additionné à son retour de placement raté pour un touché, Williams égale ainsi la marque de la LCF de cinq retours tous bottés confondus pour des touchés, établie par Henry «Gizmo» Williams, des Eskimos d'Edmonton, en 1991.

«Nous avons tout fait pour que ne pas qu'il touche la ballon souvent ce soir, a dit l'entraîneur-chef Marc Trestman de Williams. Il aurait fait encore plus de dommage si nous n'avions pas joué de la sorte.»

Congi permettra aux Tiger-Cats de rentrer au vestiaire avec une priorité de 13-8 avec son deuxième placement de la rencontre, de 15 verges. Mais au retour, la défensive des Alouettes a réussi un gros jeu pour faire tourner le vent. Jerald Brown a intercepté la passe d'Henry Burris et l'a retournée sur 22 verges, pour placer les locaux en bonne position. Malheureusement, les Alouettes ont été incapables de faire mieux qu'un placement de 27 verges de Whyte pour faire 13-11.

«Sans aucun doute, ça a été un jeu important, a dit Trestman. Chaque fois que nous avons gagné cette saison, nous avons gagné la bataille des revirements. Ce '+1' ce soir aura été important en bout de ligne.» Le seul revirement des Alouettes a été concédé sur un troisième essai non réussi, toujours dans le but de priver Williams d'une occasion de leur faire mal.

Après avoir vu les Alouettes prendre les devants pour une première fois au troisième quart — une faufilade du quart de McPherson après une poussée offensive de 75 verges —, les visiteurs ont répliqué avec 10 points sans réplique. Congi a d'abord inscrit son quatrième placement du match; il terminera le match avec cinq, et sur leur possession suivante, les TiCats ont franchi 84 verges, dont 39 sur une superbe course de Cobourne, qui a complété la poussée sur une passe de 15 verges pour faire 26-18 Hamilton.

Les Alouettes auront toutefois été en mesure de renverser la vapeur au dernier quart pour se sauver avec la victoire. Les locaux ont d'ailleurs dominé 23-16 au pointage en deuxième demie, quelque chose qu'ils n'ont pas réussi souvent jusqu'ici cette saison.

«Nous voyons de belles choses. Nous avons de jeunes joueurs comme (Ventrell) Jenkins et (Alan-Michael) Cash qui jouent tous les jeux sur le terrain, a anoté Trestman. Quand vous gagnez avec de jeunes joueurs qui accumulent du temps de jeu important comme ils le font, c'est vraiment une bonne chose pour l'avenir de votre équipe.»

PLUS:pc