NOUVELLES

L'Indonésie veut approfondir ses échanges commerciaux avec le Canada

23/08/2012 02:53 EDT | Actualisé 23/10/2012 05:12 EDT

OTTAWA - L'Indonésie souhaite approfondir ses échanges commerciaux avec le Canada, mais elle n'est pas intéressée par deux des dossiers préférés du gouvernement Harper — le libre-échange et le pétrole extrait des sables bitumineux de l'Alberta.

Le ministre indonésien des Affaires étrangères, Marty Natalegawa, demeurait optimiste quant aux chances de rehausser les échanges commerciaux entre les deux pays, quand il est arrivé à Ottawa jeudi pour une rencontre avec son homologue canadien, John Baird.

Il a expliqué à La Presse Canadienne que les échanges commerciaux entre les deux pays ont explosé de 60 pour cent depuis un an, et qu'il y a encore de la place pour élargir le volume et la diversité, même sans accord commercial formel entre les deux partenaires.

Plusieurs des voisins asiatiques de l'Indonésie convoitent les hydrocarbures canadiens pour alimenter leur croissance économique, mais M. Natalegawa indique que son pays a bien survécu à la récession et qu'il est davantage intéressé à développer de nouvelles sources d'énergie renouvelable.

L'Indonésie, quatrième pays le plus peuplé du monde et le pays musulman le plus populeux, a été identifiée comme une cible prioritaire lors de l'examen interne des politiques réalisé par M. Baird.

L'augmentation des échanges commerciaux avec l'Asie compte parmi les priorités du gouvernement conservateur, surtout depuis que l'administration Obama a retardé le projet d'oléoduc Keystone XL qui aurait acheminé du pétrole brut canadien jusqu'aux raffineries du sud des États-Unis.

PLUS:pc