La demande de mise en liberté de Mark Chapman, le meurtrier de John Lennon, rejetée

Publication: Mis à jour:
JOHN
John Lennon dans son clip "Imagine" | Capture

PROCÈS- - Mark David Chapman, le meurtrier de l'ancien Beatle John Lennon, s'est vu refuser une 7e demande de remise en liberté, ont annoncé jeudi les services pénitentiaires de l'Etat de New York. L'audience a eu lieu mercredi 22 août et la demande de libération de Chapman, 57 ans, "a été refusée", ont précisé ces services dans un communiqué.

Mark Chapman est incarcéré dans la prison de haute sécurité de Wende, à Alden, dans l'Etat de New York, où a eu lieu l'audience. Chapman avait été condamné en 1981 à une peine pouvant aller de 20 ans de réclusion à la perpétuité, pour le meurtre de John Lennon devant l'immeuble de l'ancien Beatle près de Central Park à New York. Il avait tiré à cinq reprises contre Lennon, alors que celui-ci rentrait chez lui avec sa femme Yoko Ono. Lennon avait été déclaré mort à l'hôpital à 23H15.

Chapman était devenu libérable en décembre 2000, et il a depuis demandé en vain tous les deux ans sa libération. Une huitième demande est déjà prévue pour août 2014. Yoko Ono, la veuve de John Lennon, a fait savoir dès 2000 qu'elle s'opposait fermement à la mise en liberté de l'homme, craignant pour sa propre sécurité.

Mark David Chapman avait tué John Lennon au pied de son immeuble new-yorkais le 8 décembre 1980.Il a par la suite tenté de justifier son geste, expliquant avoir tué l'ex chanteur des Beatles dans l'espoir "de devenir quelqu'un".

"Je n'y voyais pas clair. J'ai pris une terrible décision en réduisant la vie d'un autre être humain pour des raisons purement égoïstes. Je pensais qu'en tuant John Lennon je deviendrais quelqu'un, mais à la place de cela je suis devenu un tueur et les tueurs ne sont pas des gens."


Écoutez dans le vidéorama ci-dessous quelques tubes des Beatles:

Les Beatles en titres
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée