Huffpost Canada Quebec qc

Jeux paralympiques: ces athlètes "invalides" qui se frottent aux "valides" (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:

JEUX PARALYMPIQUES - Les Jeux paralympiques s'ouvrent ce mercredi 29 août en fanfare. En effet, après le beau succès des Jeux Olympiques début août, les épreuves pour athlètes handicapés vont se dérouler à guichets fermés dans les enceintes sportives londoniennes. Devant près de 2,5 millions de personnes. Une première.

Au tableau des médailles, on devrait retrouver la Grande-Bretagne -qui évolue à domicile- assez haut dans le classement, elle qui a fini deuxième des trois dernières éditions. Parmi les autres grandes nations favorites, on retrouve l'Australie, l'Afrique du Sud, le Canada, la Russie où le Brésil, qui accueillera les Jeux de 2016.

LIRE AUSSI : » Se mutiler pour tricher

Si l'on guettera aussi avec attention les performances françaises à Londres (52 médailles à Pékin, dont 12 en or), le public n'aura d'yeux que pour Oscar Pistorius, véritable star de l'athlétisme paralympique, qui représente l'Afrique du Sud.

Pistorius, la star qui fait des jaloux

Triple médaillé d'or il y a quatre ans en Chine (100, 200 et 400 m), il devrait logiquement réitérer cette performance cette année. Surtout qu'il a déjà "brillé" chez les "valides" aux JO en réussissant la performance de se qualifier pour la demi-finale du 400 m.

C'est là que réside tout le paradoxe. Si le coureur a su s'attirer le respect des autres athlètes lors de ses compétions avec les valides, la pilule a parfois du mal à passer auprès des sportifs handicapés, qui n'hésitent pas à le critiquer. Leur argument principal? Pistorius est "dopé mécaniquement" avec ses deux lames en acier ultra-performantes.

Car contrairement au Sud-Africain, la majorité des athlètes, amputés seulement d'un membre inférieur, fatiguent ainsi plus rapidement sur leur jambe valide, leur course étant asymétrique. "J'aurais préféré moi aussi avoir deux lames, c'est pour cela qu'il est très fort", lance ainsi le Français Jean-Batiste Alaize (photo ci-dessous), qui participe à Londres aux épreuves du 100, 200 et 4x100 m.

alaize

Si Oscar Pistorius reste un cas très isolé et exceptionnel dans le monde du sport paralympique et olympique -où il vise la performance avant tout-, à côté de ça, il existe aussi des belles histoires autour d'athlètes qui ont eux aussi connu un jour la simple joie de pouvoir concourir dans des compétitions d'athlètes valides. Ce qui, souvent pour eux, reste avant tout la plus belle des victoires.

» Découvrez en photos les destins de ces sportifs, qui ont concouru dans des compétitions de sportifs valides, et qui participent cette année ou ont participé avant aux épreuves paralympiques:

Close
Ces athlètes "invalides" qui luttent avec les "valides"
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Sur le web

Après les JO, cap sur les plus gros Jeux paralympiques de l'histoire

Jeux paralympiques: Londres à guichets fermés

Coup d'envoi des Jeux paralympiques : combien de médailles pour ...

Pourquoi les Paralympiques arrivent deux semaines après les JO ...

Tout ce que vous verrez aux Jeux paralympiques... Et que vous n ...

Pourquoi la France paralympique est moins bien classée que les ...