NOUVELLES

Isaac pourrait se transformer en ouragan vendredi avant d'atteindre Haïti

23/08/2012 09:09 EDT | Actualisé 23/10/2012 05:12 EDT

La tempête tropicale Isaac, qui était jeudi après-midi à 255 km au sud de Porto Rico, pourrait se transformer en ouragan vendredi avant d'atteindre Haïti et la République dominicaine, a annoncé le centre américain de surveillance des ouragans (NHC).

Jeudi à 18H00 GMT, Isaac se trouvait à 255 km au sud de Porto Rico et à 445 km au sud-est de la République dominicaine, et se déplaçait vers l'ouest-nord-ouest à la vitesse de 24 km/h, avec des vents soutenus de 65 km/h.

"Le centre d'Isaac devrait passer au sud Porto Rico aujourd'hui (jeudi) et approcher de la côte sud de la République dominicaine et d'Haïti vendredi", prédit le NHC.

"Un renforcement est attendu dans les 48 prochaines heures, et Isaac pourrait se transformer en ouragan vendredi" avant d'atteindre Hispaniola, l'île partagée entre la République dominicaine et Haïti, poursuit-il.

"Des conditions météorologiques typiques d'un ouragan sont attendues dans certains zones de la République dominicaine ce soir (jeudi) ou tôt vendredi et dans certaines portions d'Haïti vendredi", ajoute le centre.

Des précipitations pouvant atteindre jusqu'à 51 cm "sont possibles sur Hispaniola, et ces pluies pourraient entraîner des inondations rapides et des coulées de boue menaçant la vie des habitants", selon le NHC.

En Haïti, la reconstruction du pays après le séisme qui a fait plus de 250.000 morts en 2010 est loin d'être achevée, et environ 400.000 personnes vivent encore dans des camps de déplacés à Port-au-Prince et dans d'autres villes, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Des alertes à l'ouragan ont été déclenchées sur la côte sud de la République dominicaine et en Haïti, rappelle aussi le centre basé à Miami.

La préfecture de Guadeloupe a en revanche levé dans la nuit l'alerte rouge lancée en prévision du passage d'Isaac après que la tempête s'est éloignée de l'île.

A Cuba, la tempête a déjà entraîné l'annulation d'une série d'audiences pour les accusés du 11-Septembre sur la base américaine de Guantanamo.

A plus long terme, Isaac pourrait aussi potentiellement menacer la convention du parti républicain américain, qui se tient de lundi à jeudi à Tampa, en Floride.

mdm/bdx/are

PLUS:afp