NOUVELLES

Le hockey à Québec et le baseball à Montréal d'ici 2035, dit le Conference Board

23/08/2012 10:20 EDT | Actualisé 23/10/2012 05:12 EDT
AP
Some of the tens of thousands of fans hold up signs and fingers during the "Blue March," as fans asked for an NHL hockey team, 15 years after the Quebec Nordiques left town, Saturday, Oct. 2, 2010, in Quebec City. (AP Photo/The Canadian Press, Jacques Boissinot)

MONTRÉAL - Une équipe de la Ligue nationale de hockey pourrait s'implanter à Québec et le baseball majeur pourrait effectuer un retour à Montréal d'ici 2035, affirme le Conference Board du Canada.

Pendant les 25 prochaines années, les conditions économiques seront réunies pour que les équipes canadiennes de sport professionnel prospèrent, et pour que de nouvelles franchises réussissent à se tailler une place au pays, conclut l'organisme dans sa publication finale de la série «Jouer dans les ligues majeures».

Le document évalue les aspects économiques du sport professionnel en s'appuyant sur les prévisions économiques nationales et provinciales à long terme du Conference Board, et sur le cadre d'analyse qu'il a élaboré tout au long de la série de documents.

Le Conference Board en vient à la conclusion que le monde du sport professionnel au Canada en 2035 pourrait inclure jusqu'à trois équipes supplémentaires de la Ligue nationale de hockey (LNH), dont une à Québec; une équipe ranimée de la Major League Baseball (MLB) à Montréal; une deuxième chance pour une franchise de la National Basketball Association (NBA) à Vancouver; trois autres clubs de la Major League Soccer (MLS) au Canada; et jusqu'à sept nouveaux marchés viables pour des franchises de la Ligue canadienne de football (LCF).

«Les chiffres disent certaines choses, mais les chiffres ne disent pas tout», a toutefois prévenu André Richelieu, professeur titulaire en marketing sportif à l'Université Laval. «Oui, Québec a une chance d'ici trois à cinq ans, notamment avec la construction d'un nouvel amphithéâtre qui devrait bientôt commencer, (et) il pourrait également y avoir une équipe dans la région de Hamilton, mais plus que ça, ça devient difficile», a-t-il soutenu.

Le Conference Board envisage aussi la venue d'une nouvelle équipe de la LNH dans la Grande Région métropolitaine de Toronto.

Ni Montréal ni Vancouver ne peuvent espérer l'arrivée d'une deuxième équipe de la LNH au cours des 25 prochaines années, croit le Conference Board, mais d'autres ligues nord-américaines — dont celles du baseball et du basketball — pourraient jeter un deuxième regard sur ces marchés.

Nouveau stade à Montréal ?

Le Conference Board est d'avis que le marché montréalais réunit toutes les conditions nécessaires pour soutenir une franchise de baseball, à condition de dénicher des propriétaires bien nantis et de construire un nouveau stade. Mais pour qu'une franchise montréalaise renaisse et prospère, la ligue doit égaliser les chances afin que les équipes des «petits marchés» aient, elles aussi, des possibilités de remporter des championnats en faisant l'acquisition de joueurs de haut calibre — et en les gardant.

«Cette passion qu'ont eue les Montréalais (et) les Québécois pour le baseball majeur après cette cassure suite à la saga très douloureuse des Expos, je dirais que le retour du baseball majeur à Montréal pour des raisons marketing, émotionnelles mais aussi économiques, c'est du très long terme», a estimé le professeur Richelieu.

L'étude du Conference Board précise enfin que Vancouver pourrait accueillir de nouveau une équipe de basketball professionnelle; que la National Football League pourrait s'installer de manière permanente à Toronto; et que Calgary, Edmonton et Toronto pourraient accueillir des clubs de la MLS.

INOLTRE SU HUFFPOST

Souvenirs des Nordiques de Québec