NOUVELLES

Algérie: un militant des droits de l'Homme arrêté en grève de la faim (avocat)

23/08/2012 08:57 EDT | Actualisé 23/10/2012 05:12 EDT

Le militant des droits de l'Homme Abdelkader Kherba, arrêté mardi lors d'une manifestation contre les coupures d'eau dans la préfecture de Médéa, à 100 km au sud d'Alger, est en grève de la faim, a annoncé jeudi l'un de ses avocats, Me Amine Sidhom.

"Abdelkader Kherba a entamé une grève de la faim depuis sa mise en détention", a-t-il déclaré à l'AFP.

Des membres du Réseau des avocats pour la défense des droits de l'Homme, que Me Sidhom coordonne, "se rendront à lundi à Ksar el-Boukhari (préfecture de Médéa), à la veille de son procès dans cette ville, pour le voir en prison".

Militant au Comité national pour la défense des droits des chômeurs (CNDDC) et à la Ligue algérienne pour la défense des droits de l'Homme (LADDH), M. Kherba répondra mardi d'"outrage à un représentant de l'autorité".

"Il risque de deux mois à deux ans de prison et une amende de 10.000 euros", a indiqué l'avocat.

Ce militant de 32 ans avait été arrêté dans sa ville de Kasr Boukhari alors qu'il s'apprêtait à filmer une manifestation contre les coupures régulières d'eau courante, un phénomène général en Algérie.

Un policier l'en avait empêché par la force et les deux avaient échangé des invectives avant que M. Kherba ne soit arrêté.

M. Kherba avait déjà été condamné en mai à Alger à un an de prison avec sursis et 20.000 dinars (200 euros) d'amende pour "incitation à attroupement et usurpation d'identité", après avoir participé à un sit-in organisé par les greffiers devant le Palais de justice.

Le Réseau des avocats pour la défense des droits de l'Homme a fait appel et un nouveau procès dans cette affaire est annoncé pour le 8 septembre.

ad-bmk/sbh

PLUS:afp