NOUVELLES

Wall Street ouvre en baisse avant les minutes de la Fed

22/08/2012 10:02 EDT | Actualisé 22/10/2012 05:12 EDT

Wall Street a débuté en baisse mercredi, les investisseurs restant prudents avant la publication, dans la journée, d'un document pouvant donner des indications sur les intentions de la Banque centrale américaine: le Dow Jones reculait de 0,15% et le Nasdaq de 0,43%.

Vers 13H45 GMT, l'indice Dow Jones Industrial Average perdait 20,21 points à 13.183,37 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 13,30 points à 3.053,96 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 était en baisse de 0,29% (-4,04 points) à 1.409,13 points.

Wall Street avait clôturé dans le rouge mardi, les investisseurs marquant une pause dans un marché aux faibles volumes et attendant déjà des nouvelles des banques centrales européenne et américaine: le Dow Jones avait perdu 0,51%, à 13.203,58 points, et le Nasdaq 0,29%, à 3.067,26 points.

"Les investisseurs attendent la publication des minutes de la réunion" du comité de politique monétaire de la Banque centrale américaine (Fed) qui s'est déroulée début août (18H00 GMT), ont indiqué les analystes de Wells Fargo.

"La dernière réunion n'a pas apporté de changement à la politique monétaire" mais "certains attendaient que la Fed commence peut-être à utiliser des outils non conventionnels comme le paiement d'intérêts sur les réserves bancaires à la Fed, la fixation de niveaux explicites de croissance du PIB et/ou de chômage, ou une extension de la période de taux d'intérêt bas", ont détaillé les experts de Charles Schwab.

"Les minutes vont être disséquées pour détecter tout signe indiquant que ces mesures ont pu être discutées", ont-ils ajouté.

Les indices pâtissaient par ailleurs "des inquiétudes sur la croissance mondiale après un rapport montrant que le Japon était passé à une balance commerciale négative en juillet", ont relevé les analystes de Wells Fargo.

La troisième puissance économique mondiale a déploré un déficit commercial de 517,4 milliards de yens (5,2 milliards d'euros), deux fois plus élevé que les attentes des économistes, en raison d'une chute des exportations vers la Chine, les "dragons" d'Asie et l'Europe.

Les courtiers américains garderont aussi un oeil sur les réunions prévues entre la Grèce et des responsables européens, ont indiqué les analystes de Charles Schwab.

Le Premier ministre grec, Antonis Samaras, devait plaider mercredi auprès du chef de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker, pour un adoucissement de la rigueur imposée à la Grèce par ses bailleurs de fonds.

Le marché obligataire augmentait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans reculait à 1,757% contre 1,805% mardi, et celui à 30 ans à 2,8500% contre 2,909%.

jum/soe/sam

PLUS:afp