NOUVELLES

Évaluations environnementales : Ottawa remet 492 dossiers à Victoria

22/08/2012 08:41 EDT | Actualisé 22/10/2012 05:12 EDT

Le gouvernement de la Colombie-Britannique devra s'acquitter de l'évaluation environnementale de 492 projets à la suite de l'adoption du projet de loi omnibus C-38 du gouvernement conservateur le printemps dernier.

Avec l'adoption de ce projet de loi, Ottawa changeait entre autres son approche par rapport aux évaluations environnementales.

Le gouvernement fédéral a entre autres décidé de se concentrer sur les évaluations environnementales de projets d'importance nationale tel que le projet Northern Gateway et de laisser aux provinces le soin de s'occuper des initiatives plus modestes.

Le porte-parole de l'opposition en matière d'environnement, Rob Flemming, souligne que cette décharge de responsabilité du fédéral vers la province était donc à prévoir.

Il note toutefois que les répercussions seront importantes.

Le député Flemming ne croit pas que le bureau provincial d'évaluations environnementales ait les moyens d'effectuer le travail dans un délai acceptable.

Il explique que ce bureau a un budget annuel de 8,9 millions de dollars, soit moins que le bureau des communications de la première ministre.

Traditionnellement, le fédéral se chargeait entre autres des projets touchant à l'eau et aux poissons, mais le ministère des Pêches et Océans est désormais écarté du processus.

Cette situation fait craindre le pire à Rachel Forbes du groupe environnemental West Coast Environmental Law.

Elle soutient que le bureau provincial d'évaluation environnementale n'a pas l'expertise nécessaire pour mener à terme des évaluations concluantes pour des projets qui touchent les espèces aquatiques.

Rachel Forbes déplore également que les changements aient été faits aussi rapidement.

Elle note que le temps de s'adapter, le bureau d'évaluations aura accumulé les retards et aura créé de l'incertitude autour de chaque projet.

D'après un reportage de Catherine Marineau-Dufresne.

PLUS: