NOUVELLES

Quelque 1.600 extrémistes dans le Sinaï, dont 120 recherchés (agence)

22/08/2012 01:46 EDT | Actualisé 22/10/2012 05:12 EDT

Les services de sécurité égyptiens recherchent activement 120 extrémistes au Sinaï mais pensent que 1.600 au total sont basés dans la péninsule où les attaques se sont multipliées contre les forces de l'ordre, indique mercredi l'agence officielle Mena.

L'armée en envoyé des chars et des hélicoptères dans le Sinaï limitrophe d'Israël et de la Bande de Gaza après l'attaque du 5 août qui tué 16 gardes-frontière.

"Il y a 120 personnes recherchées, y compris celles formant le groupe auteur de l'attaque", a indiqué l'agence, en citant un haut responsable des services de sécurité.

"Mais le nombre total (des extrémistes) approche les 1.600 et ils viennent de différentes régions d'Egypte et de pays étrangers, a-t-il ajouté.

La semaine dernière, des hommes armés ont tiré une roquette contre des policiers, en blessant trois, après une opération de police dans un village du Nord-Sinaï pendant laquelle six extrémistes ont été tués.

Les autorités ont toujours été confrontées à l'insécurité dans la péninsule désertique, refuge d'extrémistes et foyer de trafics de tous genres.

La situation a empiré après la chute l'année dernière de l'ex-président Hosni Moubarak qui a affecté l'action des services de sécurité contre les extrémistes.

se/mh/sbh

PLUS:afp