NOUVELLES

Nouvelle-Zélande: Lomu va mieux mais envisage toujours une nouvelle greffe (presse)

22/08/2012 03:39 EDT | Actualisé 21/10/2012 05:12 EDT

Le légendaire All Black Jonah Lomu, hospitalisé à deux reprises ces derniers mois en raison de complications rénales, dit aller "beaucoup mieux" mais toujours envisager "une nouvelle greffe" de rein, huit ans après la première, dans un entretien publié mercredi par le quotidien français Le Figaro.

"J'essaie de reprendre le cours de ma vie tout en sachant que je vais peut-être devoir subir une nouvelle greffe. Je suis sous dialyse trois fois par semaine", précise le meilleur marqueur d'essais de l'histoire de la Coupe du monde (15), âgé de 37 ans, dans les colonnes du quotidien.

L'ancien ailier surpuissant, qui s'était fait diagnostiquer un syndrome néphrétique (désordre rénal) en 1995, avait vu son état s'aggraver en septembre dernier en plein Mondial de rugby, avec un début de rejet de sa greffe, et avait dû être hospitalisé une quinzaine de jours.

"D'un seul coup, je me suis senti de plus en plus faible. A l'hôpital, ils se sont aperçus que mon rein ne fonctionnait plus. Aujourd'hui, il s'est endormi et le traitement que je suis tente de le réveiller. Si, à terme, cela ne fonctionne pas, il va me falloir un nouveau rein pour pouvoir survivre", ajoute Lomu, encore hospitalisé fin février pour des complications rénales.

Lomu, marié et père de deux enfants, a subi une première greffe de rein en juillet 2004.

Il a marqué 37 essais en 63 sélections entre 1994 et 2002 sous le maillot All black et a été finaliste de la Coupe du monde 1995.

gf/bvo

PLUS:afp