NOUVELLES

Maroc/immigration: sécurité renforcée près de l'enclave de Melilla

22/08/2012 01:25 EDT | Actualisé 22/10/2012 05:12 EDT

La police marocaine a renforcé son dispositif de sécurité pour empêcher des dizaines de clandestins d'Afrique subsaharienne d'entrer à Melilla, enclave espagnole située dans le nord-est du Maroc, a-t-on appris mercredi de source sécuritaire.

"Comme d'habitude en pareille situation, notre système de sécurité est mobilisé pour éviter les passages de clandestins, avec les gardes-frontière de Nador", ville limitrophe de Melilla, a indiqué à l'AFP cette source ajoutant que ces forces étaient "vigilantes".

Citant les autorités de Melilla, la presse espagnole a rapporté que plusieurs centaines de Subsahariens illégaux s'étaient massées mardi à proximité de la frontière pour tenter de franchir le grillage entourant l'enclave.

Melilla, en dépit de cette clôture, a fait face ces derniers jours à deux incidents qui ont permis à une soixantaine de clandestins d'entrer dans l'enclave.

Une fois la frontière de Melilla franchie, les clandestins sont généralement pris en charge par les autorités espagnoles qui les placent dans un centre d'immigration spécialisée appelé Citi.

Bien qu'elle ait diminuée ces dernières années, l'immigration clandestine vers l'Europe --sur fond de pauvreté et de conflits en Afrique-- se poursuit à partir du Maroc, pays qui abrite un grand nombre de Subsahariens.

La semaine dernière, la police marocaine a arrêté à Tanger (nord) 18 Subsahariens qui projetaient de gagner la côte nord du détroit de Gibraltar.

mc/gk/sbh

PLUS:afp