NOUVELLES

Mark Carney s'adresse aux TCA

22/08/2012 11:31 EDT | Actualisé 22/10/2012 05:12 EDT

Le gouverneur de la Banque du Canada, Mark Carney, était de passage, mercredi, au congrès des Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA). Invité par le président du syndicat, Ken Lewenza, M. Carney a livré un discours sur la mondialisation, la stabilité financière et l'emploi en insistant sur l'ouverture aux marchés émergents et la souplesse des entreprises.

Même s'il a vanté les réussites du modèle canadien, Mark Carney affirme du même souffle que l'économie canadienne n'est pas encore complètement rétablie de la crise financière.

« Le taux d'activité n'a pas entièrement regagné le terrain perdu, et le pourcentage de travailleurs qui occupent involontairement un emploi à temps partiel s'est accru d'environ 5 points de pourcentage. De plus, la progression des salaires a été modérée et on s'attend à ce que cette tendance se maintienne », a expliqué le gouverneur de la Banque du Canada devant un millier de délégués des TCA.

Des conseils pour les travailleurs de l'automobile

Pour M. Carney, la solution est simple, l'avenir du marché de l'emploi passe par la formation des travailleurs.

« Face à la technologie et aux échanges commerciaux qui transforment le milieu du travail, la nécessité d'améliorer les compétences pour tous les types d'emploi n'a jamais été aussi criante. Tant les travailleurs que les gestionnaires doivent constamment se perfectionner afin de tirer pleinement parti des nouvelles technologies en modifiant la conception, la commercialisation et les processus », a-t-il indiqué.

Les TCA de Windsor pour la fusion

Le millier de délégués réunis à Toronto pourraient voter sur une fusion avec le Syndicat canadien des communications de l'énergie et du papier (SCEP) dès mercredi. Les représentants de la région de Windsor ont déjà donné leur appui à une fusion avec le SCEP.

Le président des TCA, Ken Lewenza, estime que la tenue d'un tel vote dépendra de la durée des débats et croit qu'il s'agit d'un pas dans la bonne direction.

« On parle de plus en plus d'un gouvernement canadien qui se sert des institutions pour appuyer le patronat et faire du pays un endroit où les gens sont mal payés et n'ont pas de fonds de pension », a déclaré M. Lewenza en marge du congrès.

Les membres du SCEP voteront sur une proposition semblable en octobre lors de leur congrès.

PLUS: