NOUVELLES

Mali : la Cédéao exhorte le nouveau gouvernement à agir rapidement

22/08/2012 08:07 EDT | Actualisé 22/10/2012 05:12 EDT

La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a appelé mercredi le nouveau gouvernement du Mali à agir rapidement pour organiser des élections et rétablir "l'intégrité territoriale" du pays dont le Nord est occupé depuis près de cinq mois par des islamistes armés.

Le nouveau gouvernement, dont la composition a été annoncée lundi, devra prendre "sans délai les mesures nécessaires pour relever les énormes défis actuels", indique le chef de la Commission de la Cédéao, Désiré Kadre Ouedraogo, dans un communiqué publié à Abuja, siège de l'organisation régionale.

Le nouvel exécutif, réclamé par les médiatieurs de la Cédéao, devra notamment assurer "la stabilisation de la transition, le rétablissement de l'unité et de l'intégrité territoriale du Mali et la conduite d'élections libres, équitables et transparentes au cours de la période de transition", selon le texte.

Le Mali s'est doté d'un nouveau gouvernement (31 membres, contre 24 précédemment) qui s'est fixé comme but de reconquérir le nord du pays, occupé depuis fin mars par des islamistes alliés à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et d'organiser l'élection d'un nouveau chef de l'Etat.

La nouvelle équipe devra aussi gérer le déploiement éventuel dans le pays d'une force de quelque 3.300 hommes en préparation depuis plusieurs semaines par la Cédéao, impliquée dans la médiation pour sortir le Mali de la crise née du putsch du 22 mars qui a renversé le président Amadou Toumani Touré.

ola-bs/mjs/jb/jlb

PLUS:afp