NOUVELLES

Les États-Unis surveilleront plus étroitement les «minéraux du sang» du Congo

22/08/2012 12:11 EDT | Actualisé 22/10/2012 05:12 EDT

WASHINGTON - Les autorités réglementaires de la Bourse américaine ont adopté mercredi une mesure obligeant les sociétés minières publiques à fournir des informations sur les minéraux provenant de la République démocratique du Congo et des pays voisins, pour éviter de financer les groupes armés qui commettent des atrocités dans la région.

La commission américaine des valeurs mobilières (Securities and Exchange Commission) a adopté la mesure visant les «minéraux du sang» par trois voix contre deux, dans le cadre de la réforme financière de 2010.

Les sociétés minières publiques devront rendre compte chaque année de leurs efforts de traçabilité des minéraux qu'elles utilisent, notamment dans l'électronique et la joaillerie.

Certaines entreprises affirment qu'il est difficile de savoir si leurs produits contiennent des minéraux suspects, et en quelle quantité.

PLUS:pc