NOUVELLES

Les délégués des TCA acceptent à l'unanimité le projet de fusion avec le SCEP

22/08/2012 07:16 EDT | Actualisé 22/10/2012 05:12 EDT

TORONTO - Près de 1000 délégués des Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA) ont voté à l'unanimité, mercredi, pour la formation d'un nouveau syndicat avec le Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier (SCEP).

Ce vote est le premier de deux scrutins devant être tenus avant que le nouveau syndicat puisse être formé.

Les délégués du SCEP vont se prononcer sur le projet du nouveau syndicat lors de leur congrès qui aura lieu du 14 au 17 octobre à Québec.

Le nouveau syndicat pourrait représenter plus de 300 000 membres d'une vingtaine de secteurs économiques, et répartis dans toutes les provinces du pays.

Le vote s'est déroulé après des présentations et des discours livrés par le président des TCA, Ken Lewenza, le président du SCEP, Dave Coles, et les secrétaires-trésoriers du SCEP, Gaétan Ménard, et des TCA, Peter Kennedy, agissant aussi comme coprésidents du Comité des propositions TCA-SCEP.

Dans un communiqué de presse, M. Lewenza a noté que le nouveau syndicat avait le potentiel de changer la manière dont les travailleurs seront représentés au pays, d'instaurer une démocratie plus forte dans les milieux de travail et d'impliquer davantage les communautés.

Selon M. Lewenza, ce syndicat va poser un défi de taille aux systèmes politiques et économiques non représentatifs et injustes auxquels, affirme le président des TCA, les travailleurs se heurtent aujourd'hui.

De son côté, Dave Coles a insisté sur le fait que le pouvoir du nouveau syndicat réside dans son potentiel de bâtir une meilleure vie pour les travailleurs au pays et ailleurs dans le monde.

PLUS:pc