NOUVELLES

Le TSX fait du surplace alors que la Fed ravive l'espoir des investisseurs

22/08/2012 05:03 EDT | Actualisé 22/10/2012 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé mercredi sans grand changement après la publication du procès-verbal de la plus récente rencontre de la Réserve fédérale des États-Unis, lequel a ravivé l'espoir de plusieurs observateurs qui attendent de nouvelles mesures de relance économique de la part de la banque centrale.

Le TSX et les principaux indices de New York affichaient des reculs pendant la plus grande partie de la séance, tirés vers le bas par les faibles performances d'entreprises et les données sur le commerce de détail, qui ont rappelé aux investisseurs combien l'économie restait fragile.

L'indice composé S&P/TSX a avancé de 2,06 points à 12 118,99 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV a grimpé de 6,34 points à 1245,66 points.

Le dollar canadien s'est quant à lui déprécié de 0,17 cent US à 100,87 cents US.

Statistique Canada a fait état mercredi d'un recul de 0,4 pour cent des ventes au détail en juin, tandis que les économistes attendaient plutôt une croissance de 0,1 pour cent.

Aux États-Unis, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a clôturé bien au-dessus des creux touchés en cours de séance, après que la Fed eut révélé que plusieurs de ses membres jugaient nécessaires la mise en place de nouvelles mesures d'appui à l'économie «assez bientôt», à moins que l'économie ne s'améliore de façon significative.

Le procès-verbal ne précise pas quelles mesures pourraient être entreprises. Le geste le plus audacieux serait de lancer un nouveau programme d'achat d'obligations pour tenter de faire reculer les taux d'intérêt à long terme et encourager l'emprunt et les dépenses.

La Fed doit annoncer sa prochaine décision sur ses taux d'intérêt le 13 septembre. La banque centrale pourrait annoncer de nouvelles mesures de relance en même temps.

Mais des analystes ont noté que le procès-verbal devait être lu avec prudence puisqu'une série de données économiques positives ont été publiées depuis la dernière rencontre de la Fed, qui a eu lieu le 1er août. La création d'emplois du mois de juillet a notamment été plus forte que prévu, tandis que les ventes au détail ont progressé, que la confiance des consommateurs s'est améliorée et que les demandes de permis de bâtir ont augmenté.

Le Dow Jones a retraité de 30,82 points à 13 172,76 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a gagné 6,41 points à 3073,67 points et que l'indice élargi S&P 500 a pris 0,32 point à 1413,49 points.

Les courtiers ont aussi tenu compte d'un nouveau rapport de l'industrie américaine de l'immobilier, qui a démontré que l'activité de revente de maisons avait progressé le mois dernier, mais moins que prévu.

«Le marché de l'habitation aux États-Unis, qui est central aux banques et central aux consommateurs pour ce qui est de la prospérité, continue d'avancer tranquillement», a observé Chris King, gestionnaire de portefeuille chez Morgan, Meighen and Associates.

«Pas de gros bond ou de gros revirement (mais), il avance tranquillement dans la bonne direction.»

Les titres miniers ont subi une certaine pression, le géant BHP Billiton ayant fait état d'un plongeon de 34,8 pour cent de son bénéfice annuel à 15,4 milliards $ US par rapport à l'an dernier, le ralentissement de la croissance économique mondiale ayant entraîné des baisses de prix pour ses principales matières premières.

Le secteur minier de Toronto a terminé la journée dans le rouge, même si le cours du cuivre est resté inchangé à 3,45 $ US la livre à New York. Le titre de Teck Resources (TSX:TCK.B) a perdu 17 cents à 29,75 $, tandis que celui de Sherritt International (TSX:S) a rendu 7 cents à 4,68 $.

Le secteur de l'énergie a retraité de 0,53 pour cent, le cours du pétrole brut ayant cependant gagné 15 cents US à 96,99 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. L'action de Suncor Énergie (TSX:SU) a rendu 46 cents à 31,73 $, tandis que celle de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) a retraité de 31 cents à 31,46 $.

Les titres du secteur de la finance ont aussi été faibles, l'action de la Banque Scotia (TSX:BNS) ayant entre autres délaissé 57 cents à 52,78 $.

Le secteur aurifère a été le plus solide du parquet torontois. Le cours du lingot d'or a effacé 70 cents US à 1642,20 $ US l'once à New York. L'action de Barrick Gold (TSX:ABX) a grimpé de 80 cents à 37,28 $, tandis que celle d'Iamgold (TSX:IMG) a avancé de 49 cents à 12,82 $.

PLUS:pc