NOUVELLES

Le pétrole finit en hausse à New York, dopé par un compte-rendu de la Fed

22/08/2012 03:38 EDT | Actualisé 22/10/2012 05:12 EDT

Les cours du pétrole ont terminé en hausse à New York, dopés par le compte-rendu d'une réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed) et une baisse surprise des réserves de brut aux Etats-Unis.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre, dont c'était le premier jour comme contrat de référence, s'est apprécié de 42 cents à 97,26 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les cours du pétrole new-yorkais se sont hissés de justesse en territoire positif à la mi-séance, après l'annonce par les autorités américaines d'une baisse surprise de 5,4 millions de barils des réserves de brut lors de la semaine achevée le 17 août.

Alors que ces stocks avaient déjà reculé de près de 14 millions de barils au cours des trois semaines précédentes -- après avoir atteint un plus haut en 22 ans début juillet -- "ils continuent de diminuer, notamment en raison de très faibles importations", a observé Torjborn Kjus, analyste de DNB Bank.

Par ailleurs, les stocks d'essence, très surveillés lors de la période estivale des grands déplacements en voiture, ont affiché une baisse deux fois plus forte que prévu, reculant d'un million de barils.

Toutefois, la publication des minutes de la Fed est "ce qui a vraiment permis de finir en hausse", a estimé Matt Smith de Summit Energy. "Elles ont semblé indiquer qu'une nouvelle vague d'assouplissement monétaire était envisageable (...) et cela a donné un coup de pouce à l'ensemble des marchés."

Selon les minutes de leur dernière réunion publiées mercredi, les dirigeants de la Fed envisagent d'augmenter "sous peu" leur soutien à l'économie américaine en cas de persistance du ralentissement économique.

Lors de cette rencontre, les 31 juillet et 1er août, "bon nombre de membres du Comité [de politique monétaire de la Fed (FOMC)] ont estimé qu'un nouvel assouplissement monétaire pourrait être justifié sous peu à moins que les renseignements reçus n'indiquent un renforcement appréciable et durable du rythme de la reprise économique", selon le document de la Fed.

La perspective d'un tel assouplissement monétaire, qui se traduit par une nouvelle injection de liquidités dans l'économie et par la dilution de la valeur du billet vert face aux autres devises, favorisait les achats de brut, libellés en dollars.

ppa/soe/lor

PLUS:afp