NOUVELLES

Italie/Calcioscommesse: 10 mois de suspension confirmés pour Conte (médias)

22/08/2012 05:20 EDT | Actualisé 22/10/2012 05:12 EDT

La justice sportive italienne a confirmé mercredi en appel la suspension de 10 mois récemment infligée à l'entraîneur de la Juventus Turin Antonio Conte par la Commission disciplinaire statuant sur le scandale des matches truqués dit "Calcioscommesse", selon les médias locaux.

La Cour de justice fédérale a également confirmé la relaxe de Leonardo Bonucci, défenseur de la Juventus, champion en titre, à trois jours de la reprise de la serie A, indiquent les médias.

En l'état actuel des choses, la Juve se retrouve sans entraîneur avant son premier match de championnat contre Parme samedi (20h45).

Conte était accusé d'avoir omis de dénoncer aux autorités, lors de la saison 2010-2011, des matches truqués (Novare-Sienne et AlbinoLeffe-Sienne).

Son adjoint, Angelo Alessio, a obtenu en revanche une réduction de sa peine qui passe de huit mois à six mois de suspension.

Simone Pepe, un autre joueur de la Juve également soupçonné d'avoir omis de signaler ce même trucage aux autorités compétentes, a également été relaxé.

Les principaux médias italiens ont anticipé une information qui ne devrait être officialisée que dans l'après-midi avec la publication sur le site de la Fédération italienne de football (FIGC) des décisions en deuxième instance de la justice sportive.

M. Conte devrait faire appel de sa suspension devant l'instance suprême du sport italien, le Tribunal national arbitral du sport (TNAS) du Comité olympique national (CONI), selon le site du quotidien La Repubblica.

En première instance les équipes de Lecce et Grosseto avaient été exclues du championnat de 2e division (Série B) et reléguées en division inférieure. L'exclusion de Lecce a en outre été assortie d'une amende de 30.000 euros.

La Cour d'appel a accepté le recours de Grosseto, rétabli dans ses droits de participer à la Serie B, mais a rejeté en revanche celui de Lecce.

ljm/fka/gf

PLUS:afp