NOUVELLES

Israël juge "inacceptable" le label sud-africain sur les produits des colonies

22/08/2012 02:59 EDT | Actualisé 22/10/2012 05:12 EDT

Le label imposé par le gouvernement sud-africain sur les produits des colonies israéliennes est "discriminatoire" et "totalement inacceptable", a déclaré mercredi soir un porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères.

"Israël et l'Afrique du Sud ont des divergences politiques ce qui est légitime. Ce qui est totalement inacceptable, c'est l'utilisation de mesures qui, par essence, discriminent et isolent, créant un boycott général", a affirmé le porte-parole, Yigal Palmor, dans un communiqué.

Le texte précise que l'ambassadeur d'Afrique du Sud "sera convoqué demain (jeudi) au ministère des Affaires étrangères à Jérusalem".

Le ministère souligne que ce label "est sans précédent car une telle mesure n'a jamais été adoptée en Afrique du Sud ou dans tout autre pays" et qu'elle constitue de ce fait une "discrimination patente basée sur des distinctions nationales et politiques".

La mesure, en gestation depuis mai, avait été qualifiée par avance de "raciste" par la diplomatie israélienne et avait scandalisé une partie de la communauté juive d'Afrique du Sud.

Elle est le symptôme, selon des analystes sud-africains, de la rupture de Pretoria avec sa relative neutralité observée depuis 1994 dans le conflit israélo-palestinien.

L'Afrique du Sud abrite une importante communauté juive, historiquement enracinée et dont certains membres ont joué un rôle éminent contre l'apartheid.

Aujourd'hui divisée sur la politique menée par Israël, elle compte 30.000 à 40.000 personnes, surtout au Cap et Johannesburg, depuis l'exode observé à la fin de l'apartheid.

dms/agr/sbh

PLUS:afp