NOUVELLES

Harper poursuit l'expansion des parcs dans les Territoires du Nord-Ouest

22/08/2012 06:35 EDT | Actualisé 22/10/2012 05:12 EDT

NORMAN WELLS, T.N.-O. - Le premier ministre Stephen Harper a délaissé mercredi les richesses minérales du Nord pour attirer l'attention sur les richesses touristiques des Territoires du Nord-Ouest.

Lors de la deuxième journée complète de sa visite nordique annuelle, M. Harper a visité le site de la nouvelle réserve de parc national Nááts'ihch'oh à Norman Wells, une petite localité située à environ 680 kilomètres au nord-ouest de Yellowknife.

Les négociations et travaux pour établir cette réserve ont duré quelques années, et des consultations ont été menées avec les Autochtones qui y habitent afin qu'ils appuient la mise en réserve de terres.

La nouvelle réserve de parc couvre environ 4850 kilomètres carrés.

M. Harper et sa femme Laureen ont voyagé en avion pendant environ 90 minutes pour se rendre sur place.

Lors d'une discussion avec un employé de Parcs Canada, le premier ministre a dit être au courant du fait que les résidants locaux craignent parfois que la création de parcs nationaux nuise au développement économique.

Les propositions de départ pour la réserve de parc laissent entendre que la nouvelle zone protégée aurait été beaucoup plus importante, le site Internet de Parcs Canada laissant entrevoir la possibilité d'une région de 7600 kilomètres carrés.

Au sein de cette réserve, les habitats des caribous, des grizzlis, des mouflons de Dall, des chèvres de montagne et des cygnes trompettes seront préservés, ce qui signifie que la chasse y sera interdite.

Bien que les conservateurs se considèrent comme les défenseurs des parcs nationaux du pays, l'agence en charge de leur gestion a été durement touchée lors du dernier budget fédéral. Parcs Canada a depuis annoncé la disparition de divers services dans plusieurs parcs, y compris dans le Nord, et les résidants locaux s'inquiètent de l'impact de ces réductions sur le tourisme.

Lors de la visite mardi d'une mine au Yukon, M. Harper n'avait pas voulu s'engager à annuler ces compressions. «Ces dossiers sont réexaminés sur une base continue en fonction de la demande du public», a-t-il dit.

Plus tard mercredi, M. Harper doit se rendre à Cambridge Bay, au Nunavut, où il participera à une fête communautaire en soirée.

PLUS:pc