NOUVELLES

Di Vaio blanchi... encore!

22/08/2012 08:47 EDT | Actualisé 22/10/2012 05:12 EDT

Marco Di Vaio peut recommencer à se concentrer sur le soccer. La Cour de justice fédérale italienne a confirmé mercredi son acquittement dans le dossier des matchs truqués.

L'attaquant avait été blanchi une première fois il y a deux semaines, mais la justice italienne avait interjeté appel.

« Cette triste histoire est enfin terminée, je suis tellement content! Merci à tous pour votre soutien, vous êtes formidables », a-t-il écrit sur son compte Twitter.

La justice italienne réclamait une sanction d'un an contre l'attaquant pour avoir vraisemblablement omis de dénoncer une tentative de fraude dont il aurait eu vent. L'incident serait survenu lors d'un match de Serie A entre Bari et Bologne, l'ancienne équipe de Di Vaio, le 22 mai 2011.

Les joueurs de Juventus Leonardo Bonucci et Simone Pepe, le porte-couleurs de Sienne Nicola Belmonte et le joueur de Turin Salvatore Masiello sont eux aussi blanchis.

En revanche, Emanuele Pesoli, ce joueur de Sienne qui avait amorcé une grève de la faim devant la Fédération italienne de soccer à Rome la semaine dernière, voit sa suspension de trois ans maintenue, malgré son appel.

Au total, 13 clubs et 45 membres de la Fédération étaient visés par cette procédure, mais de nombreux arrangements à l'amiable ont été conclus en cours de procédure.

Si Di Vaio s'en tire, ce n'est pas le cas d'Antonio Conte. L'entraîneur de la Juventus de Turin sera bel et bien suspendu 10 mois pour son rôle à l'époque où il dirigeait le club de Sienne, en deuxième division italienne.

Conte était accusé d'avoir omis de dénoncer aux autorités des machinations sur deux matchs lors de la saison 2010-2011 (Novare-Sienne et AlbinoLeffe-Sienne). En appel, le juge l'a blanchi des accusations pour le deuxième duel, mais a maintenu sa sanction.

Conte pourra participer aux entraînements de la Juve, mais ne pourra pas avoir de contacts avec l'équipe lors des matchs.

PLUS: