NOUVELLES

Carney conseille aux riches sociétés canadiennes de donner à leurs actionnaires

22/08/2012 04:22 EDT | Actualisé 22/10/2012 05:12 EDT

TORONTO - Le gouverneur de la Banque du Canada, Mark Carney, a un conseil à donner aux entreprises canadiennes assises sur une pile d'argent — rendez-le aux actionnaires.

Bien qu'il soit possible que les entreprises s'accrochent à leur argent en raison de l'instabilité de l'économie mondiale, ces fonds représentent de l'«argent mort» pour l'économie, estime le dirigeant de la banque centrale.

De passage à Toronto, mercredi, M. Carney a indiqué que si les compagnies ne parvenaient pas à trouver une façon d'utiliser cet argent, elles devraient «le donner aux actionnaires, et ils sauront quoi faire avec».

Le gouverneur, qui venait de prononcer une allocution devant les Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA), répondait alors à une question sur une étude précédemment rendue publique par le Congrès du travail du Canada (CTC), selon laquelle les sociétés canadiennes sont assises sur des liquidités de quelque 500 milliards $.

Le premier ministre Stephen Harper a déjà affirmé qu'à l'échelle mondiale, il y avait «de l'argent sur les lignes de côté» qui pourrait relancer l'économie.

En juillet, la Banque du Canada a maintenu son taux directeur à un pour cent jusqu'à au moins sa prochaine rencontre sur la politique monétaire, en septembre.

La banque centrale affirme que les investissements des entreprises et les dépenses des consommateurs, soutenus par des taux d'intérêt très peu élevés, demeurent les principaux moteurs de la reprise. Toutefois, les investissements des entreprises devraient être moins importants que prévu, en raison des préoccupations entourant l'économie mondiale.

PLUS:pc