NOUVELLES

Afrique du Sud: deux autres mines de platine en grève pour les salaires

22/08/2012 09:45 EDT | Actualisé 22/10/2012 05:12 EDT

JOHANNESBURG - JOHANNESBURG (Sipa) — Au moins deux autres mines de platine d'Afrique du Sud se sont jointes mercredi au mouvement pour des augmentations de salaire à l'origine de la grève et d'affrontements meurtriers dans une exploitation à Marikana la semaine dernière.

Kea Kalebe, une porte-parole de la société Royal Bafokeng, a déclaré qu'environ 400 mineurs manifestaient devant l'exploitation de Rasimone.

Certaines exigences présentées par les mineurs de Rasimone et de la mine anglo-américaine de Thembelani semblent avoir un rapport avec la rivalité opposant un syndicat récemment créé à celui du NUM (National Union of Mineworkers), accusé de faire passer des intérêts politiques avant ceux des mineurs.

L'Afrique du Sud, qui fournit les trois quarts du platine mondial, observe une semaine de deuil depuis lundi, après la mort de 34 grévistes de la mine de Lonmin tués par la police jeudi dernier. C'était la fusillade la plus sanglante depuis la fin de l'apartheid en 1994. Dix autres personnes, dont des policiers, étaient mortes dans des accrochages sur ce site les 12 et 13 août.

st/AP-v184

PLUS:pc