L'élu républicain qui a provoqué un tollé aux Etats-Unis en affirmant qu'une femme victime d'un "véritable viol" tombait rarement enceinte a présenté mardi ses excuses dans un clip vidéo sous la pression de son parti.

Le représentant ultraconservateur du Missouri (centre) Todd Akin apparaît dans un clip de 30 secondes où il lance, le regard sombre à la caméra: "Le viol est un acte abominable (...) J'ai utilisé les mauvais mots de la mauvaise façon et, pour cela, je présente mes excuses".

Akin, actuellement membre de la commission des Sciences de la Chambre des représentants, avait affirmé dimanche sur la chaîne KTVI : "De ce que j'entends de la bouche des docteurs, la grossesse après un viol est très rare (...). S'il s'agit d'un véritable viol, le corps de la femme essaie par tous les moyens de bloquer tout ça".

Des propos qui avaient scandalisé la classe politique, jusque dans les rangs de son propre parti, et poussé l'élu à revenir sur ses propos et présenter une première fois ses excuses lundi.

Dans le clip diffusé mardi, il ajoute: "En tant que père de deux filles, je réclame la justice pour les prédateurs; mon coeur est plein de compassion pour les victimes d'agressions sexuelles et je prie pour elle".

Sa déclaration initiale a remis en lumière la question de l'avortement, sujet permanent de conflit aux Etats-Unis, exacerbé par les enjeux électoraux de la présidentielle de novembre.

Sa propre candidature au poste de sénateur des Etats-Unis pour le Missouri semble, elle, remise en question.

mlm/sam/jca