NOUVELLES

Médecins sans frontières a établi un hôpital secret dans le nord de la Syrie

21/08/2012 12:47 EDT | Actualisé 21/10/2012 05:12 EDT

PARIS - Médecins sans frontières (MSF) a annoncé mardi avoir transformé une villa inhabitée en hôpital d'urgence «secret» dans une enclave rebelle du nord de la Syrie, avec l'aide d'une association de médecins syriens. L'organisation humanitaire affirme qu'elle opère et hospitalise les blessés à cet endroit depuis deux mois.

«Nous pouvions voir et entendre les bombardements presque quotidiennement», a raconté Brian Moller, un infirmier anesthésiste australien. Lors d'une conférence de presse à Paris, il a précisé que l'équipe, composée de sept étrangers et d'une cinquantaine de Syriens, s'était assurée que le gouvernement était informé de sa présence, sans pour autant permettre aux autorités de localiser l'hôpital de campagne. «Ils n'appréciaient pas notre présence», a dit M. Moller.

Katherine Holte, une chirurgienne danoise qui a travaillé pendant quatre semaines à l'hôpital, a souligné que les conditions étaient de plus en plus désastreuses en Syrie, et que la quasi-totalité des patients étaient des victimes des combats. «Ils vivent dans la peur», a-t-elle souligné.

Elle a ajouté que beaucoup de patients avaient pris des chemins détournés pour éviter les points de contrôle et autres opérations militaires, et qu'il leur avait fallu jusqu'à deux jours pour parcourir 25 kilomètres.

La docteure Holte a précisé que si de petits hôpitaux de campagne font leur apparition en Syrie, peu d'entre eux disposent d'autant de ressources que celui installé par MSF. L'hôpital de campagne possède une douzaine de lits, une salle de stérilisation, une salle d'opération, une salle de réanimation d'urgence et une salle de convalescence. D'autres hôpitaux moins bien équipés lui ont rapidement envoyé des patients.

PLUS:pc