NOUVELLES

Les ventes des grossistes canadiens ont légèrement reculé en juin

21/08/2012 08:59 EDT | Actualisé 21/10/2012 05:12 EDT

OTTAWA - Les ventes des grossistes ont légèrement reculé en juin après avoir connu quatre mois de croissance consécutifs, essentiellement en raison d'une chute dans l'industrie des fournitures agricoles, a indiqué mardi Statistique Canada.

La valeur des ventes des grossistes canadiens a fléchi de 0,1 pour cent en juin pour atteindre 49,9 milliards $, a précisé l'agence gouvernementale.

Les analystes s'attendaient généralement à ce que Statistique Canada dévoile une croissance de 0,3 pour cent des ventes des grossistes, a indiqué CIBC Marchés mondiaux, estimant du même coup que ce premier recul du volume des ventes cette année pourrait être un avertissement.

«Pendant que les grossistes d'automobiles ont dévoilé, encore une fois, de solides chiffres, la catégorie des fournitures agricoles a chuté de façon marquée — cela représente un important revirement après la remarquable progression affichée pendant le printemps», a noté l'économiste Emanuella Enenajor, de CIBC, dans une note de recherche.

«Le rapport de juin témoigne d'une première contraction des ventes en environ quatre mois et ajoute un peu de prudence à ce secteur, qui a autrement affiché récemment des gains appréciables.»

Les ventes ont reculé dans quatre des cinq industries du sous-secteur des produits divers, mais l'industrie des fournitures agricoles a de loin contribué le plus au changement d'ensemble, avec un recul de 20,5 pour cent.

En excluant le sous-secteur des produits divers, les ventes des grossistes ont grimpé de 0,9 pour cent en juin.

Le sous-secteur des véhicules automobiles et de leurs pièces a avancé de 2,2 pour cent en juin, tandis que les ventes de machines, de matériel et de fournitures ont crû de 1,3 pour cent.

Le sous-secteur des produits alimentaires, des boissons et du tabac a aussi progressé de 0,3 pour cent.

Sept des provinces canadiennes ont vu les ventes de leurs grossistes reculer en juin, mais ces pertes ont été largement contrebalancées par les gains en Ontario.

Au Québec, les ventes en gros ont fléchi de 0,2 pour cent, soit une première baisse en cinq mois.

PLUS:pc