NOUVELLES

Les shebab somaliens se réjouissent de la mort de Meles

21/08/2012 09:11 EDT | Actualisé 21/10/2012 05:12 EDT

Les insurgés islamistes somaliens shebab se sont réjouis mardi du décès dans la nuit du Premier ministre éthiopien Meles Zenawi, qui a par deux fois envoyé l'armée éthiopienne combattre les islamistes en Somalie, où elle affronte toujours les shebab.

"La mort de Meles est une nouvelle réjouissante pour les Somaliens, nous espérons qu'Allah le punira pour ce qu'il a fait à notre peuple", a déclaré le porte-parole des shebab, Ali Mohamud Rage, sur Radio Andalus, gérée par les rebelles islamistes.

La radio a consacré mardi un programme spécial à la mort de Meles Zenawi, au cours duquel les sympathisants appelaient pour réagir à l'annonce de ce décès.

Sous le régime de Meles, au pouvoir à Addis Abeba depuis 1991, l'armée éthiopienne est intervenue deux fois en Somalie.

La première fois en 2006 pour renverser le régime des Tribunaux Islamiques, avant de s'en retirer en 2009, puis à nouveau en novembre dernier pour combattre les combattants shebab, à qui elle a infligé plusieurs revers, s'emparant notamment en février de leur principal bastion de Baïdoa (sud).

La mort de Meles a été annoncée mardi matin par le gouvernement éthiopien, au lendemain de l'investiture à Mogadiscio d'un nouveau parlement somalien, le premier à prêter serment dans la capitale somalienne depuis plus de 20 ans.

Ce parlement fait partie des institutions pérennes que la communauté internationale tente de mettre en place, afin de doter la Somalie d'un réel gouvernement central dont elle est privée depuis la chute du président Siad Barre en 1991.

Le pays est livré depuis aux chefs de guerre, milices islamistes et gangs criminels qui contrôlent de plus ou moins vastes portions de territoire.

amu-pjm/ayv/aud/jms

PLUS:afp