NOUVELLES

Les Canadiens devraient s'attendre à une augmentation salariale de 2,9% en 2013

21/08/2012 10:00 EDT | Actualisé 21/10/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Les travailleurs canadiens devraient s'attendre à une augmentation salariale moyenne de 2,9 pour cent en 2013, d'après une enquête nationale menée par Hay Group auprès d'employeurs des secteurs public et privé.

L'augmentation prévue est légèrement supérieure à celle qui avait été prévue en 2012 (2,8 pour cent) et se rapproche du taux d'augmentation de 3 pour cent prévu pour les travailleurs américains.

Les augmentations prévues, cependant, demeurent encore beaucoup plus faibles que ce qui avait été prévu avant la récession de 2008/09, soit 3,7 pour cent.

Le secteur affichant la plus haute augmentation salariale est le secteur pétrolier/gazier, à 3,9 pour cent, suivi du secteur minier à 3,6 pour cent. Toutefois, ces prévisions plutôt élevées résultent davantage de la demande en compétences clés — et de la guerre des talents — que d'une période de prospérité, a expliqué Hay Group par voie de communiqué. D'autres secteurs prévoient également des augmentations supérieures à la moyenne nationale : produits chimiques (3,4 pour cent), services commerciaux/professionnels (3,2 pour cent) et services publics (3,1 pour cent).

L'Alberta (3,6 pour cent), Terre-Neuve (3,4 pour cent) et la Saskatchewan (3,2 pour cent) sont en tête du classement provincial grâce aux investissements continus en ressources naturelles. L'écart très net observé entre les provinces se maintient, alors que les provinces riches en ressources prévoient des taux d'augmentation allant de 3,2 à 3,6 pour cent et que le reste du Canada prévoit plutôt des taux de 2,6 ou 2,7 pour cent.

Au Québec, l'augmentation prévue est de 2,7 pour cent en 2013, contre 2,6 pour cent dans le Canada atlantique.

Les secteurs affichant les prévisions les plus faibles pour 2013 sont les soins de santé (2,0 pour cent), les médias (2,2 pour cent) et les télécommunications et le secteur gouvernemental (tous deux 2,3 pour cent). Dans l'ensemble, le secteur public prévoit des taux d'augmentation salariale nettement plus faibles (2,5 pour cent) que ceux du secteur privé (2,9 pour cent pour les secteurs industriel et financier).

Les prévisions canadiennes se situent sensiblement dans la moyenne par rapport à d'autres pays industrialisés; elles sont plus élevées que celles de la France (2,6 pour cent) et du Japon (2 pour cent), mais légèrement inférieures à celles des États-Unis et du Royaume-Uni (tous deux 3 pour cent). Le Canada reste toujours loin derrière les économies prospères des pays BRIC — Inde (10 pour cent), Russie (8,9 pour cent), Chine (9,5 pour cent) et Brésil (5,5 pour cent).

Plus de 500 entreprises canadiennes ont fourni des renseignements sur leurs prévisions salariales pour 2013 dans le cadre d'une enquête de Hay Group réalisée en juin et juillet. Les participants comptaient un grand nombre d'employeurs chefs de file au Canada. Hay Group est une société internationale de conseil en gestion.

PLUS:pc