NOUVELLES

Le robot Curiosity s'apprête à faire ses premiers tours de roue sur Mars

21/08/2012 04:28 EDT | Actualisé 21/10/2012 05:12 EDT

Un peu plus de deux semaines après son arrivée sur Mars, le robot Curiosity va réaliser mercredi ses premiers tours de roues préparatoires, avant d'entamer "dans trois ou quatre jours" son premier voyage sur la Planète Rouge, a annoncé la Nasa mardi.

Le robot, qui a atterri avec succès sur Mars dans la nuit du 5 au 6 août, a subi depuis son arrivée une batterie intensive de tests et semble prêt désormais à se déplacer et à entamer sa mission scientifique.

"Hier (lundi), nous avons fait pivoter les roues", a précisé mardi Mike Watkins, l'un des patrons de la mission Mars Science Laboratory (MSL) au Jet Propulsion Laboratory (JPL) de Pasadena, près de Los Angeles.

Le robot, de la taille d'une petite voiture, est équipé de six roues, dont quatre peuvent pivoter. Un montage de photos diffusé sur le site internet de l'agence spatiale américaine montre que les roues fonctionnent correctement et son prêtes à rouler.

"Nous ferons notre premier essai de déplacement demain", a indiqué M. Watkins. "Nous allons avancer d'environ trois mètres, tourner, puis revenir (sur nos pas) sur une distance un peu plus courte (...) Donc nous n'allons pas revenir à la même place que celle que nous occupons pour l'instant".

Si l'essai, qui devrait durer "un peu moins d'une demi-heure", est un succès, Curiosity quittera pour de bon le point où il a atterri "dans trois ou quatre jours", a ajouté M. Watkins.

"Nous avons encore quelques opérations à finir" avant de pouvoir partir, a-t-il observé.

La Nasa a souligné par ailleurs que l'un des deux senseurs destinés à mesurer la vitesse du vent avait été endommagé, probablement pendant l'atterrissage, et qu'il ne pourrait pas être réparé.

L'un des responsables de la station météo du robot, Ashwin Vasavada, a cependant précisé que cela était "décevant" mais pas "terrible", car le second senseur "est complètement opérationnel".

Durant les deux années de sa mission, Curiosity, un robot à 2,5 milliards de dollars, va étudier les roches et sédiments du cratère de Gale, à la recherche d'éventuelles traces de vie passée sur la Planète Rouge.

rr/sam

PLUS:afp