NOUVELLES

L'Américaine qui nageait entre Cuba et la Floride a abandonné sa traversée

21/08/2012 08:06 EDT | Actualisé 21/10/2012 05:12 EDT

Diana Nyad, une Américaine de 62 ans qui tentait d'atteindre à la nage la Floride depuis Cuba, a abandonné mardi sa traversée, après plus de deux jours en mer à lutter contre les méduses et les forts courants, a annoncé son équipe.

Mardi à 7H42 (11H42 GMT), la nageuse a fini par sortir de l'eau après 60 heures d'effort, selon le blog diananyad.com sur lequel son équipe relatait en direct sa tentative. Le visage boursouflé à cause de piqûres de méduses, elle a été examinée par les médecins, a rapporté sur CNN Mark Sollinger, responsable de l'équipe de la nageuse.

Il s'agissait de la quatrième tentative de l'athlète américaine, qui devait débarquer à Key West en Floride (sud-est des Etats-Unis) vers 14H00 (18H00 GMT). Au moment d'abandonner, Diana Nyad était encore à 80 km des côtes floridiennes, soit "entre 20 et 40 heures de nage" selon Mark Sollinger.

Partie samedi à 15H42 locales (19H42 GMT), elle espérait nager les 166 km séparant la Havane de Cayo Hueso, à l'extrême sud de la Floride, en une soixantaine d'heures. Son arrivée sur les côtes américaines était prévue mardi, à la veille de son 63e anniversaire.

Les organisateurs de la traversée n'ont pas dit si l'Américaine allait retenter l'aventure. Diana Nyad "n'a pas réalisé son rêve mais elle va écrire un autre chapitre de son livre", s'est contenté d'écrire son équipe sur son blog.

L'athlète a dû faire face aux douloureuses piqûres de méduses, qui l'ont un moment forcée à nager sur le dos pour garder la tête hors de l'eau, à la présence de requins et aux forts courants du golfe du Mexique.

Mais elle "a continué à se battre tel un boxeur poids-lourd" raconte son équipe, et elle a refusé de s'équiper d'une cage anti-requins, contrairement à une autre nageuse, Susie Maroney, qui a réussi en 1997 à effectuer la même traversée.

Toutes les 90 minutes, Diana Nyad venait s'alimenter près d'un bateau sans le toucher.

Outre l'exploit sportif, l'Américaine visait un symbole politique en cherchant à montrer que, malgré les antagonismes entre les Etats-Unis et Cuba, "les deux pays sont finalement proches".

Sa première tentative de traversée du détroit de Floride remonte à 1978, quand elle avait 28 ans. Une douleur à l'épaule, de l'asthme et la houle l'avaient forcée à couper court à une autre tentative en août 2011.

bur-jca/are/sat

PLUS:afp