NOUVELLES

L'accès au contenu de quatre journaux de Postmedia devient limité

21/08/2012 06:07 EDT | Actualisé 21/10/2012 05:12 EDT

TORONTO - Les lecteurs du National Post et d'autres journaux canadiens appartenant à Postmedia se voient demander de commencer à payer s'ils veulent accéder à du contenu.

Le Post de même que les quotidiens Ottawa Citizen, Vancouver Province et Vancouver Sun — qui appartiennent tous à Postmedia — viennent d'installer des compteurs limitant le nombre de textes pouvant être consultés par les utilisateurs avant qu'il leur soit demandé de s'abonner.

La mesure, qui devait entrer en vigueur avant la fin de la journée de mardi, fait partie d'un plan devant permettre à l'entreprise d'accroître ses recettes afin de compenser la diminution des revenus tirés de la publicité et de la vente de copies.

Chacun des journaux locaux demandera 99 cents pour une période d'essai de 30 jours durant laquelle le lecteur a un accès illimité au contenu sur ordinateur ou tablette électronique iPad. Par la suite, le prix augmentera à 7,95 $ par mois ou 79,50 $ par année en ce qui concerne le Sun ou le Province. Le Citizen compte demander 9,95 $ par mois ou 99,50 $ par année.

Les abonnés à la copie imprimée comptent déjà un abonnement au contenu en ligne.

Les utilisateurs choisissant de ne pas s'abonner auront encore droit de lire gratuitement les nouvelles de dernière heure, en plus de 15 autres articles par mois.

Dans le cas du Post, des frais ne seront imposés qu'aux lecteurs internationaux, de sorte que les Canadiens qui voyagent régulièrement à l'extérieur du pays devront aussi s'abonner. Les tarifs seront de 9,99 $ par mois et 119,90 $ par année, à la suite d'une période d'essai de 21 jours.

Un modèle similaire sera mis en place par le quotidien montréalais The Gazette, appartenant aussi à Postmedia, qui a en place un compteur depuis l'an dernier.

PLUS:pc