NOUVELLES

Grèce: les flammes ont détruit 12 000 hectares dans l'île de Chios

21/08/2012 12:53 EDT | Actualisé 21/10/2012 05:12 EDT

ATHÈNES, Grèce - Le violent incendie qui fait rage dans l'île de Chios, dans l'est de la Grèce, a détruit au moins 12 000 hectares de végétation et de terres agricoles depuis samedi, selon un nouveau bilan diffusé mardi par les autorités locales.

Vingt-deux importants incendies de forêt ont été signalés à travers le pays, et les services de renseignement vont être mis à contribution pour enquêter sur une éventuelle origine criminelle, a annoncé le ministre de l'Ordre public, Nikos Dendias.

À Chios, quelque 360 pompiers, soldats et volontaires luttent contre les flammes sur deux principaux fronts, dans le centre et le sud de l'île, avec l'appui de deux avions bombardiers d'eau, de sept hélicoptères et d'une cinquantaine de véhicules. Malgré les importants moyens mobilisés, le sinistre continue de progresser, attisé par des vents violents.

L'île de Chios, située près de la Turquie, est célèbre pour ses arbres qui produisent une résine parfumée très utilisée en confiserie et dans les cosmétiques. Les flammes ont détruit nombre de ces résineux, des oliveraies et plus de la moitié des ruches de l'île.

Ailleurs dans le pays, les pompiers affrontent plusieurs incendies dans le Peloponnese (sud). Dans de nombreux cas, les autorités ont «des indications, sinon des preuves, que les feux ont été allumés intentionnellement», a déclaré M. Dendias.

Selon le ministres, 589 foyers d'incendie ont été recensés en dix jours, un nombre inhabituellement élevé, dont 16 mardi matin. Le service national de renseignement va participer aux enquêtes sur l'origine des incendies, a précisé M. Dendias.

Les incendies font des ravages chaque été en Grèce. En août 2007, les gigantesques incendies avaient fait 63 morts et détruit 200 000 hectares de forêt dans le sud et le centre du pays, dévastant l'un des grands parcs nationaux près de la capitale.

PLUS:pc