NOUVELLES

Controverse sur le viol: Mitt Romney appelle Todd Akin à se retirer de la course

21/08/2012 05:00 EDT | Actualisé 21/10/2012 05:12 EDT

WASHINGTON - Le candidat républicain à la présidence des États-Unis, Mitt Romney, a appelé mardi l'aspirant sénateur républicain Todd Akin à abandonner sa campagne, après ses commentaires controversés sur le viol et la grossesse.

M. Romney a mis de l'avant une déclaration publiée par des élus du Missouri, qui pressent M. Akin d'abandonner sa course en vue d'obtenir le siège de la sénatrice démocrate sortante Claire McCaskill.

«Je pense qu'il devrait suivre leur conseil et se retirer de la course sénatoriale», a déclaré Mitt Romney.

Lors d'une entrevue télévisée dimanche, M. Akin avait déclaré que le corps des femmes avait la capacité d'empêcher une grossesse dans le cas d'un «viol légitime». Questionné à savoir s'il soutenait l'avortement en cas de viol, Todd Akin avait répondu: «Il me semble, si je comprends bien les médecins, que c'est vraiment rare. S'il s'agit d'un viol légitime, le corps féminin a des moyens d'essayer de bloquer tout ça».

Mitt Romney avait déjà dénoncé ses propos, mais il n'avait pas encore demandé à M. Akin d'abandonner la course.

Todd Akin a répété mardi qu'il n'abandonnerait pas sa campagne, estimant que les appels en faveur de son abandon constituaient une «réaction excessive».

Pour la deuxième fois en deux jours, il s'est rendu à l'émission de radio animée par l'ancien candidat à l'investiture républicaine Mike Huckabee, où il a réaffirmé son intention de rester dans la course, malgré les appels pressants de membres de son parti.

«Y a-t-il une forme de justice ici?», a lancé M. Akin. «Soudainement, pendant la nuit, tout le monde a décidé que Todd Akin ne pouvait pas gagner. Eh bien, je ne suis pas d'accord avec ce point de vue», a dit l'aspirant sénateur. «Je n'ai rien fait de mal moralement ou éthiquement, comme le font parfois les gens en politique», a martelé M. Akin.

La course sénatoriale au Missouri est considérée comme cruciale par le Parti républicain, qui espère obtenir la majorité au Sénat.

À plusieurs reprises durant l'entrevue avec Mike Huckabee, M. Akin a mis l'accent sur le fait qu'il avait utilisé un seul mot mal choisi lors de l'entrevue de dimanche. Todd Akin a été critiqué pour avoir parlé de «viol légitime», mais aussi pour avoir dit que le corps des femmes pouvait bloquer une grossesse après une telle attaque.

Quelques heures avant l'entrevue, Todd Akin a diffusé une vidéo sur Internet, dans laquelle il s'excuse pour ses commentaires. Le porte-parole de sa campagne, Ryan Hite, a précisé qu'il s'était excusé à la fois pour l'expression «viol légitime» et pour avoir dit que les femmes avaient des défenses naturelles contre les grossesses.

L'aspirant sénateur pourrait avoir de la difficulté à financer sa campagne après ses propos controversés. Un responsable du Comité républicain pour la campagne sénatoriale a déclaré que le chef du groupe avait appelé M. Akin lundi pour lui dire que le comité avait retiré 5 millions $ US qui devaient être consacrés à des publicités électorales au Missouri.

PLUS:pc