NOUVELLES

Afrique/Sud: pas de sanction de Lonmin pour les mineurs refusant de travailler cette semaine

21/08/2012 12:09 EDT | Actualisé 21/10/2012 05:12 EDT

La direction de Lonmin, exploitant de la mine de Marikana (nord) a annoncé mardi qu'elle respecterait la période de deuil des mineurs, et qu'aucune sanction se serait prononcée contre ceux qui ne reviendront pas au travail cette semaine.

Lonmin appelle cependant ses employés à reprendre le travail le plus vite possible.

"En consultation avec les ministères et syndicats, Lonmin accepte de ne prendre aucune mesure disciplinaire contre les employés illégalement absents qui ne reviennent pas au travail cette semaine", dans le respect de la semaine de deuil national décrété par le président Jacob Zuma, indique un communiqué de l'entreprise.

Lonmin avait lundi et mardi posé un ultimatum aux grévistes, menaçant de les licencier s'ils ne reprenaient pas le travail. Mardi matin, sous la pression du président Zuma, l'entreprise avait cependant levé son ultimatum, dans un souci d'apaisement.

"C'est une semaine de deuil, décrétée par le président de la république d'Afrique du Sud, et il y aura une cérémonie commémorative jeudi", indique Lonmin. "Notre entreprise respecte cet événement et le considère comme une importante étape sur la voie de la restauration de la confiance et du retour à la normalité".

"Cependant, poursuit Lonmin, toutes les parties sont d'accord qu'il est de l'intérêt des employés, de l'économie en général et de l'entreprise que le travail reprenne, et elles appellent les grévistes à reprendre leur poste".

"Nous travaillons en coopération avec les syndicats, qui veulent aussi que leurs membres reprennent le travail", ajoute l'exploitant du site d'extration de platine.

cpb/jms

PLUS:afp