NOUVELLES

Syrie: les armes chimiques, une "ligne rouge", prévient Barack Obama

20/08/2012 02:22 EDT | Actualisé 20/10/2012 05:12 EDT

Le président Barack Obama a prévenu lundi que le déplacement ou l'utilisation d'armes chimiques en Syrie constituerait une "ligne rouge" pour les Etats-Unis et aurait des "conséquences énormes", dans une claire mise en garde au régime de Bachar al-Assad.

"Jusqu'ici, je n'ai pas donné l'ordre d'intervenir militairement" en Syrie, a souligné M. Obama lors d'une conférence de presse impromptue à la Maison Blanche. Mais "si nous commencions à voir des quantités d'armes chimiques déplacées ou utilisées, cela changerait mon calcul et mon équation", a-t-il ajouté.

La question de ces armes, dont Damas a reconnu posséder d'importants stocks, ne concerne "pas seulement (...) la Syrie, mais aussi nos proches alliés dans la région, dont Israël. Cela nous inquiète. Nous ne pouvons pas avoir une situation dans laquelle des armes chimiques ou biologiques tombent dans les mains des mauvaises personnes", a développé le président.

"Nous avons été très clairs avec le régime Assad, mais aussi avec d'autres forces en présence sur le terrain", a-t-il ajouté.

"Nous surveillons la situation de très près, nous avons mis sur pied un ensemble de plans (...) et nous avons fait savoir de façon claire et nette à toutes les forces dans la région qu'il s'agissait d'une ligne rouge pour nous, et qu'il y aurait des conséquences énormes", a encore dit M. Obama.

tq/mdm

PLUS:afp