NOUVELLES

Poursuite des grandes manoeuvres dans l'assurance maladie aux Etats-Unis

20/08/2012 11:35 EDT | Actualisé 20/10/2012 05:12 EDT

Faisant fi des critiques envers la réforme de Barack Obama sur la couverture santé, les assureurs américains multiplient les opérations pour se renforcer dans ce secteur, à l'image d'Aetna qui a annoncé lundi vouloir racheter son compatriote Coventry Health Care.

Aetna a l'intention d'acquérir Coventry sur la base d'une valorisation de 7,3 milliards de dollars, soit l'une des opérations les plus importantes annoncées cette année aux Etats-Unis, pour "augmenter (sa) présence dans le secteur en forte croissance (de l'assurance) gouvernementale".

Aetna tire actuellement 23% de ses revenus de la couverture médicale à financement partiellement public (Medicare pour les personnes âgées et Medicaid pour les plus démunis). Cette part devrait monter à 30% avec l'achat de Coventry, qui lui apporte 4 millions d'assurés supplémentaires, dont 1,5 million couverts par Medicare.

Aetna n'est pas le premier à agir en ce sens.

Son concurrent WellPoint a annoncé début juillet vouloir racheter Amerigroup, spécialiste de la couverture médicale des populations démunies, sur la base d'une valorisation de 4,9 milliards de dollars, souhaitant être davantage présent sur le marché "en croissance" des assurés de Medicaid.

Un autre assureur santé, Cigna, avait indiqué pour sa part en octobre 2011 un accord pour racheter son compatriote HealthSpring pour quelque 3,8 milliards de dollars.

Les analystes de Barclays notent "une tendance à la consolidation qui pourrait continuer" avec la mise en place de "dispositions supplémentaires de la loi sur l'assurance maladie l'an prochain".

La réforme santé du président Barack Obama prévoit de rendre obligatoire une couverture santé pour chaque citoyen, et notamment d'étendre à partir de 2014 l'accès à Medicaid pour les moins aisés.

Adoptée il y a deux ans au Congrès, cette réforme phare du président démocrate, actuellement en campagne pour sa réélection, continue de faire l'objet de beaucoup de critiques.

Paul Ryan, le colistier du candidat républicain à la Maison Blanche Mitt Romney, a ainsi prôné de nouvelles réformes de Medicare, les démocrates l'accusant d'être "l'artisan d'un plan destiné à mettre fin" à ce système.

soe/are/sam

PLUS:afp