NOUVELLES

Nouvelles arrestations après une violente agression anti-arabe à Jérusalem

20/08/2012 11:31 EDT | Actualisé 20/10/2012 05:12 EDT

La police israélienne a arrêté deux autres juifs mineurs lundi après l'agression violente de jeunes Palestiniens la semaine dernière par des adolescents dans le centre de Jérusalem, une affaire qui provoque l'indignation.

"Deux adolescentes de 15 ans ont été appréhendées aujourd'hui, en plus des cinq jeunes déjà arrêtés", a déclaré à l'AFP la porte-parole de la police Louba Samri.

"Une des deux jeunes filles a incité le groupe d'adolescents (israéliens) à attaquer de jeunes Arabes en affirmant qu'elle avait été attaquée par des Arabes dans le passé", a-t-elle ajouté.

Les autorités israéliennes ont condamné cette attaque, qui a eu lieu devant plusieurs centaines de témoins qui se sont gardés d'intervenir selon les médias.

La principale victime de l'attaque, Jamal Joulani, 17 ans, originaire de Jérusalem-Est annexée, était toujours hospitalisé lundi dans un état grave, a précisé la porte-parole.

Trois autres Palestiniens, des cousins de Jamal Joulani, également tabassés par les jeunes juifs dans la nuit de jeudi à vendredi, ont été plus légèrement blessés.

Plusieurs suspects ont comparu lundi devant un tribunal de Jérusalem, a constaté une journaliste de l'AFP.

"Il y avait une quarantaine de jeunes. J'ai participé à l'agression et je ne regrette rien. Il (la victime) peut mourir, cela m'est égal", a déclaré l'un d'entre eux aux journalistes.

"Nous marchions quand, soudain, peut-être 50 juifs sont venus vers nous en criant +Arabes, Arabes+", a raconté au quotidien Haaretz un des cousin, Mohammed Moujahad, qui a été légèrement blessé.

"Jamal a tenté de s'enfuir mais un de ses agresseurs l'a frappé à la poitrine et il est tombé sur la tête", a témoigné un autre cousin, Nouanam Joulani au quotidien.

L'agression s'est produite au centre de Jérusalem, très animé le jeudi soir.

La ville Sainte, dont la partie orientale a été annexée par Israël à l'issue de la guerre de 1967, compte près de 500.000 habitants israéliens. Quelque 300.000 Palestiniens ayant le statut spécial de "résidents de Jérusalem" vivent à Jérusalem-Est.

mab-dms/agr/vl

PLUS:afp