Lowe's, qui veut acheter Rona, affiche une performance décevante au deuxième trimestre

Publication: Mis à jour:

NEW YORK, États-Unis - Le dirigeant du géant américain de la rénovation domiciliaire Lowe's a reconnu lundi que son offre publique d'achat hostile du détaillant québécois Rona (TSX:RON) faisait face à de sérieux obstacles.

«D'abord et avant tout, une acquisition n'est pas imminente», a déclaré le président et chef de la direction de Lowe's, Robert Niblock, lors d'une conférence téléphonique organisée afin de discuter des résultats financiers de l'entreprise au deuxième trimestre.

Lowe's a annoncé avoir enregistré une baisse de 10 pour cent de son bénéfice net, décevant du même coup Wall Street, le détaillant ayant notamment souffert de frais de mises à pied.

«Nous évaluons nos options, et une partie de cette évaluation, entre autres choses, consiste à voir si nous pouvons ou non (...) nous assurer d'un prix juste et d'un rendement adéquat sur investissement», a affirmé M. Niblock à des analystes.

Néanmoins, M. Niblock a ajouté que compte tenu des informations disponibles, «nous croyons qu'une acquisition de Rona nous donnerait l'occasion d'accroître notre présence canadienne immédiatement et de façon importante».

Lowe's, le deuxième détaillant mondial en importance dans le secteur de la rénovation domiciliaire, derrière Home Depot, a récemment lancé une offre d'achat hostile de 1,76 milliard $ US afin de mettre la main sur Rona, la plus importante chaîne de quincailleries au Canada.

Rona a rendu publique l'offre le 31 juillet et l'a rejetée, affirmant que la proposition de 14,50 $ CAN par action sous-évaluait la compagnie.

Le gouvernement du Québec a également critiqué l'offre. Le ministre provincial des Finances, Raymond Bachand, a estimé qu'elle n'apparassait pas «être dans l'intérêt du Québec ni du Canada». M. Bachand et son collègue du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, Sam Hamad, ont de plus mandaté Investissement Québec pour examiner les actions à entreprendre pour contrer cette offre.

Lowe's a enregistré un bénéfice net de 747 millions $ US, ou 64 cents US par action, au cours de la période de trois mois terminée le 3 août, en baisse par rapport à celui de 830 millions $ US, ou 64 cents US par action, réalisé lors du trimestre équivalent il y a un an.

L'année fiscale 2012 compte une semaine de moins que la précédente, ce qui a réduit le bénéfice net d'environ trois cents US par action.

Abstraction faite des éléments non récurrents, le bénéfice de Lowe's a été de 68 cents US par action.

Les revenus du détaillant ont glissé de deux pour cent, à 14,25 milliards $ US, contre 14,54 milliards $ US il y a un an.

Les analystes consultés par la firme FactSet prévoyaient un bénéfice de 70 cents US par action et des revenus de 14,44 milliards $ US.

Pour l'exercice 2012, Lowe's prévoit maintenant un bénéfice net d'environ 1,64 $ US par action et des revenus comparables à ceux de l'exercice précédent, soit 50,21 milliards $ US. La compagnie avait précédemment prédit un bénéfice net de 1,73 $ US à 1,83 $ US par action et une hausse d'un à deux pour cent de ses revenus.

Sur le web

Lowe's Rona bid a step in the right direction: Norman Levine | FP ...

Lowe's takes heat in bid for RONA - thestar.com

Rona rejette une offre d'achat de Lowe's | Économie | Radio ...

Lowe's: l'achat de Rona n'est pas imminent

Lowe's entraîne Rona dans sa chute

Offre de Lowe's sur Rona: les deux parties avares de commentaires

Un important actionnaire de Rona appuie l'offre d'achat de Lowe's