NOUVELLES

Les États américains les moins religieux sont aussi les moins généreux

20/08/2012 10:46 EDT | Actualisé 20/10/2012 05:12 EDT

BOSTON - Les États américains les moins religieux sont aussi les moins généreux, selon une étude publiée lundi par la revue spécialisée «The Chronicle of Philanthropy».

Dans les États où la fréquentation des lieux de culte est la plus forte, les dons à des oeuvres caritatives sont plus élevés. Le nord-est des États-Unis, où la fréquentation des lieux de culte est moins courante, est moins généreux: les six États de la Nouvelle-Angleterre ferment la marche du classement.

L'État le plus généreux est l'Utah, dont les résidants donnent 10,6 pour cent de leur revenu discrétionnaire à des oeuvres caritatives. Il est suivi du Mississippi, de l'Alabama, du Tennessee et de la Caroline du Sud. Le moins généreux est le New Hampshire, avec 2,5 pour cent de dons, précédé du Maine, du Vermont, du Massachusetts et du Rhode Island.

«Charité bien ordonnée commence par soi-même», a commenté Stephen Cremis, un charpentier pré-retraité de Boston. «Il faut prendre soin de soi avant d'aider les autres», a-t-il ajouté, en soulignant que l'autosuffisance est une tradition en Nouvelle-Angleterre, particulièrement en période de crise.

Les résidants du nord-est des États-Unis donnent 4,1 pour cent de leur revenu discrétionnaire à des oeuvres caritatives, contre 5,2 pour cent dans le Sud.

La Bible fixe à 10 pour cent des revenus le montant de la dîme versée chaque année à l'église. Les mormons doivent verser 10 pour cent de leur revenu pour pouvoir fréquenter l'Église des Saints des derniers jours, ce qui explique les dons plus importants dans l'Utah.

Autre enseignement de cette étude, les États républicains sont plus généreux financièrement que les États démocrates. Sur les dix derniers États du classement, neuf ont voté pour Barack Obama en 2008. Sur les dix mieux classés, huit avaient choisi le républicain John McCain.

Mais pour Alan Wolfe, professeur de sciences politiques au Boston College, il est difficile de faire le lien entre la fréquentation religieuse et la générosité. Ainsi, les résidants des États les moins généreux donnent de manière différente, en étant prêts à payer davantage d'impôts pour que leur gouvernement les redistribue de façon équitable. «Les gens (de ces États) pensent qu'ils sont altruistes quand ils paient leurs impôts», a-t-il expliqué.

PLUS:pc