NOUVELLES

La police russe recherche d'autres membres du groupe punk Pussy Riot

20/08/2012 05:07 EDT | Actualisé 20/10/2012 05:12 EDT

MOSCOU - La police russe a annoncé lundi qu'elle recherchait les complices des trois membres du groupe punk Pussy Riot condamnées à la prison pour avoir chanté une «prière» anti-Poutine dans une cathédrale de Moscou.

Cinq femmes portant des cagoules colorées ont participé à la prestation controversée en février, mais seulement trois d'entre elles ont été identifiées et arrêtées.

Lundi, les autorités russes ont indiqué qu'elles tentaient d'identifier et de retrouver plusieurs autres militantes.

Cette déclaration a été interprétée comme un avertissement à l'égard de Pussy Riot pour qu'il mette fin à ses manifestations contre le président russe, Vladimir Poutine.

Le groupe a lancé sa plus récente chanson anti-Poutine vendredi, jour où trois de ses membres ont écopé de deux ans d'emprisonnement pour leur performance dans la cathédrale du Christ Sauveur.

Le verdict a été dénoncé par les États-Unis et plusieurs pays d'Europe.

PLUS:pc