NOUVELLES

Clemens n'en a pas fini avec le baseball: il jouera dans la Ligue atlantique

20/08/2012 05:37 EDT | Actualisé 20/10/2012 05:12 EDT

HOUSTON - Roger Clemens n'en a pas encore fini avec le baseball.

Âgé de 50 ans, Clemens s'est entendu avec les Skeeters de Sugar Land (Texas) dans la Ligue atlantique, lundi, et devrait disputer son premier match samedi à domicile contre Bridgeport.

Selon son agent Randy Hendricks, Clemens et le gérant des Skeeters Gary Gaetti discutaient de cette possibilité depuis des mois.

Clemens, qui a été acquitté en juin de tous les chefs d'accusation déposés contre lui dans son procès pour parjure au Congrès américain lorsqu'il a affirmé n'avoir jamais utilisé de produits dopants, n'a pas évolué pour une équipe depuis qu'il a lancé pour les Yankees de New York en 2007. Il avait présenté une fiche de 6-6 en 18 rencontres avec une moyenne de points mérités de 4,18 cette saison-là.

Il a connu deux excellentes campagnes avec les Astros de Houston après avoir fêté ses 40 ans, montrant un dossier de 18-4 avec une moyenne de points mérités de 2,98 en 2004 pour remporter son septième trophée Cy Young. L'année suivante, il a présenté une fiche de 13-8 avec une moyenne de 1,87, sa meilleure en carrière.

Clemens a signé 354 victoires en 24 ans dans les majeures avec les Red Sox de Boston, les Yankees, les Blue Jays de Toronto et les Astros. Ses 4672 retraits représentent le troisième plus haut total de l'histoire, lui qui a également participé au match des étoiles à 11 reprises.

En acceptant un contrat avec les Skeeters, il rejoint ainsi les anciens lanceurs des majeures Tim Redding et Scott Kazmir, ainsi que Jason Lane, un des ses anciens coéquipiers au sein de l'édition 2005 des Astros qui a participé à la Série mondiale.

Clemens était accusé de parjure, d'avoir fait de fausses déclarations et d'entrave au Congrès pour sa déclaration diffusée en direct sur les réseaux nationaux en février 2008. Les accusations portaient sur ses affirmations concernant l'utilisation de stéroïdes et d'hormones de croissance humaines pendant sa carrière, ce qu'il a toujours nié avec véhémence.

PLUS:pc