NOUVELLES

Afghanistan: "profonde inquiétude" d'Obama sur les "tirs fratricides"

20/08/2012 02:28 EDT | Actualisé 20/10/2012 05:12 EDT

Le président américain Barack Obama a exprimé lundi sa "profonde inquiétude" au sujet de la multiplication des meurtres de militaires de la coalition internationale en Afghanistan par des hommes portant des uniformes de l'armée ou de la police afghane.

"Nous suivons avec une profonde inquiétude les +tirs fratricides+" en Aghanistan, aussi appelés "green-on-blue incidents", a déclaré Barack Obama lors d'un point presse à la Maison Blanche.

Le président a indiqué qu'il allait en parler avec le président afghan Amid Karzaï et que le général Martin Dempsey, le plus haut gradé américain, actuellement en Afghanistan, avait des "entretiens approfondis" à ce sujet avec John Allen, le commandant de l'Isaf, la force armée de l'Otan en Afghanistan, ainsi qu'"avec nos partenaires afghans".

Evoquant "un pic (des attaques) ces douze derniers mois", le président américain a plaidé pour "faire davantage", notamment sur le plan de la formation des troupes afghanes, qui doivent prendre le relais de l'Otan fin 2014. Mais "nous devons le faire de manière à ce que nos soldats ne soient pas exposés" à ces tirs fréquents, a-t-il ajouté.

"Nous aurons moins de victimes américaines et moins de victimes au sein de la coalition si nous suivons notre plan de transition, et si nous nous assurons que nous avons l'armée afghane la plus efficace possible", a-t-il déclaré.

M. Obama a rappelé les mesures déjà engagées pour contrer ces attaques: l'amélioration de la recherche de renseignements sur les menaces potentielles et de l'entraînement, ainsi que la formation d'"anges gardiens" de la coalition, individus armés en permanence autour des membres de l'Otan lorsqu'ils sont au contact de policiers ou de soldats afghans.

Le secrétaire américain à la Défense Leon Panetta s'est lui aussi dit mardi dernier "très préoccupé" par la multiplication de ces meurtres "fratricides", qualifiés jusqu'ici par le Pentagone d'"isolés".

Un Afghan portant l'uniforme de la police a tué dimanche un soldat de l'Otan dans le sud de l'Afghanistan, a annoncé l'Isaf, portant à 40 morts le bilan de telles attaques dites "fratricides" pour l'année en cours.

tq-are/lor

PLUS:afp