NOUVELLES

Une nageuse de 62 ans tente de relier Cuba à la Floride, malgré les méduses

19/08/2012 05:59 EDT | Actualisé 19/10/2012 05:12 EDT

Diana Nyad, une Américaine de 62 ans, qui s'est mise à l'eau samedi dans sa quatrième tentative en 35 ans pour relier Cuba à la Floride à la nage, poursuivait sa traversée dimanche matin en dépit de piqûres de méduses reçues dans la nuit.

Cette traversée-marathon de 165 km devrait lui demander plus de 60 heures d'efforts.

"Il y a un peu de peur mais aussi du courage et durant ces trois jours il faudra que mon courage m'aide à dépasser ma peur", avait-elle déclaré peu avant de s'élancer depuis la Marina Hemingway à La Havane.

Diana Nyad, qui aura 63 ans mercredi, est épaulée par une cinquantaine de personnes, dont plusieurs plongeurs chargés notamment de la protéger de toute mauvaise rencontre avec des requins, très nombreux dans le détroit de Floride.

Elle a refusé d'utiliser une cage contre les squales, expliquant qu'elle procurait un avantage hydrodynamique.

Son encadrement compte aussi des spécialistes des méduses qui ont été mis à contribution lorsqu'elle a été piquée dans le cou par une méduse de l'espèce Olindias formosa, très douloureuse mais pas mortelle. Cette première piqûre, à 20h40 heure locale (00h40 GMT dimanche) a été suivie par trois autres. Un de ses vigiles anti-requins a également été piqué.

Durant la nuit, son escorte de bateaux et de kayaks a utilisé uniquement des lumières de couleur rouge car les biologistes marins pensent que des lumières d'autres couleurs, blanche en particulier, pourrait attirer les méduses.

"Après avoir parcouru 12,5 milles nautiques (20,1 kilomètres), Diana a nagé sur le dos durant une heure, assez facilement. Elle a l'air très bien", a indiqué un de ses accompagnateurs.

Diana Nyad a déjà tenté en vain à trois reprises cette traversée en 1978, puis en août et septembre 2011.

Lancée dans ce bras de mer qui sépare Cuba et les Etats-Unis, dont les relations sont particulièrement tendues depuis plus d'un demi-siècle, la nageuse américaine avait dû renoncer en septembre après 124 km en plus de 40 heures dans l'eau, en raison de trop nombreuses piqûres de méduses.

pb-oh/bdx/smr/gv

PLUS:afp